More

    Le Président Macky Sall, Porte-parole de la sous-région et des maires francophones à la Cop 21

    Macky OkVoix peut-elle être plus appropriée que celle du Chef de l’Etat du Sénégal, Macky Sall, pour porter la voix des maires des pays francophones et des Etats de la sous-région africaine, lors de la Conférence de Paris sur les changements climatiques (Cop 21) qui s’ouvre le lundi 30 novembre prochain ? Cette conférence comporte plusieurs enjeux pour l’Afrique. Un continent qui produit moins de pollution, mais qui est cependant le plus agressé par ce fléau. L’objectif de la Cop, 21 qui se tient à Paris, au Parc des expositions le Bourget, est de parvenir à un nouvel accord international sur le climat qui sera applicable à tous les pays afin de parvenir à un réchauffement mondial de 2 °Celsius (2 °C).

    Une partie loin d’être gagnée quant on connaît les réticences des Etats-Unis d’Amérique et de la Chine, à ce propos. C’est dire qu’il faudra négocier serré de la part des pays des pays du Sud, surtout d’Afrique. C’est à ce propos que les maires d’Afrique francophone ont décidé de choisir le Président de la République du Sénégal, Macky Sall, pour porter la voix des maires des pays francophones. Un choix qui s’explique par le fait que, outre son statut d’ancien maire, M. Sall porte la double casquette de Président en exercice de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et de celui du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad). Il s’agira, au cours de cette conférence pour des pays comme le Sénégal et de toute l’Afrique, de pousser les négociations afin de pousser les autres Etats à parvenir à un accord qui permettra d’atteindre à un objectif de 1,5 °C et non 2 °C.

    A lire également  Attributions de parcelles pour les stations services: L'autre scandale de la Sn Hlm

    D’ailleurs, le ministre de l’Environnement du Sénégal, Abdoulaye Bibi Baldé, s’en est expliqué récemment, lors du vote du budget de son ministère à l’Assemblée nationale. Pour ce dernier, « l’objectif mondial de 2 °C correspondrait à une hausse réelle de 3 à 4° dans les pays côtiers de la zone Afrique. Ce qui occasionnerait des désastres sur le plan écologique.» Vu sous cet angle, ils sont nombreux à partager l’idée comme quoi, l’Afrique doit peser fortement sur les négociations en déléguant des responsables qui ont la capacité. Voilà pourquoi, Macky Sall figure dans le lot. Lui-même tenait récemment ces propos : « Le Sénégal souhaite que le Sommet de Paris sur le climat soit couronné de succès, par des engagements contraignants pour contenir le réchauffement climatique, mobiliser des ressources financières adéquates et des transferts de technologies écologiquement rationnelles ». C’est tout l’enjeu de ce sommet pour l’Afrique.

    A lire également  Transhumance: Ahmed F. Braya quitte le PDS et rejoint...

    www.dakar7.com

    Articles récents

    PSG : Très bonne nouvelle pour Idrissa Gana Gueye

    Lors de la victoire du Paris Saint Germain (PSG) face à Nice 3-0, Idrissa Gana Gueye a été contraint de céder sa place à...

    LES NOMINATIONS DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020

    Monsieur Pierre FAYE, Conseiller des Affaires étrangères, matricule de solde n° 624.511/C, précédemment Ministre-Conseiller, Conseiller technique au Cabinet du Ministre des Affaires...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020 Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL,...

    FORMES SÉVÈRES DU CORONAVIRUS : UN NOUVEAU MÉDICAMENT À L’ÉTUDE AU SÉNÉGAL

    Aucun remède n’a, jusque-là, été trouvé contre le virus de la Covid-19. Pour autant, les scientifiques du monde entier se tuent à...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles