More

    MALI : UNE GRANDE MANIFESTATION À BAMAKO RÉCLAME LE DÉPART D’IBK

    Plusieurs dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées dans le centre de Bamako pour réclamer le départ du président Ibrahim Boubacar Keïta, à l’appel d’une coalition hétéroclite formée ces dernières semaines contre le chef de l’Etat.

    Il s’agit de la deuxième grande manifestation en deux semaines contre le président malien, surnommé « IBK », après celle qui avait déjà rassemblé plusieurs dizaines de milliers de personnes le 5 juin dans la capitale malienne et qui a donné son nom à la contestation, « Mouvement du 5 juin – Rassemblement des Forces Patriotiques » (M5-RFP).

    Après une prière dirigée par un imam sur la place de l’Indépendance, l’hymne national a retenti, puis le vacarme des vuvuzelas a pris le dessus, alors que les manifestants portaient des pancartes où l’on pouvait notamment lire « IBK dégage » ou « La dictature ne passera pas ».

    Aucun décompte du nombre de manifestants n’était disponible auprès de la police et des organisateurs, mais le rassemblement semble au moins aussi important que celui du 5 juin.

    A lire également  Défilé du 14 juillet en France : Le chef d'état-major des Armées présent malgré des polémiques

    Signe des tensions politiques croissantes au Mali ces dernières semaines, ce mouvement exprime l’exaspération nourrie par les milliers de victimes ces dernières années des attaques jihadistes et des violences intercommunautaires, par le ressenti de l’impuissance de l’Etat, le marasme économique, la crise des services publics et de l’école et la perception d’une corruption répandue.

    A la tête du M5-RFP, qui rassemble des responsables religieux et des personnalités de la société civile comme du monde politique, se trouve un homme à l’influence croissante, Mahmoud Dicko, imam rigoriste et patriote, ancien allié du président IBK désormais bête noire du pouvoir.

    Cette nouvelle démonstration de force intervient après une semaine de pourparlers tous azimuts qui n’ont pas permis d’apaiser les tensions.

    Articles récents

    FORMES SÉVÈRES DU CORONAVIRUS : UN NOUVEAU MÉDICAMENT À L’ÉTUDE AU SÉNÉGAL

    Aucun remède n’a, jusque-là, été trouvé contre le virus de la Covid-19. Pour autant, les scientifiques du monde entier se tuent à...

    Urgent-Touba : Serigne Mountakha donne le Ndiguel pour la célébration du Grand magal…

    La décision a été confirmée par le Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké.
    A lire également  Avancées de la recherche chinoise d'un vaccin contre le COVID-19
    Regardez...

    Limogeage de Me Moussa Diop: 3e mandat, l’arbre qui cache la forêt

    Me Moussa Diop a été limogé ce mercredi 02 septembre 2020 de la direction générale de Dakar Dem Dikk (DDD). Un limogeage...

    LE CÉLÈBRE GENTLE MARA CONDAMNÉ À 3 MOIS DE PRISON ET 4 MILLIONS FCFA

    Diab Seck alias Gentle Mara est envoyé à l’hôtel zéro étoile, loin des strass et des paillettes, pour un séjour de 3...

    SUSPECTÉE D’AVOIR TUÉE SA FILLE ENCEINTE DE 6 MOIS : AWA DIOUF ARRÊTÉE À SALY

    Rebondissement dans l’affaire de la fille qui a été retrouvée morte dans les toilettes de son domicile sis au village de Mbafaye,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles