More

    Mamadou Lamine Diallo : « Pour l’heure, l’économie n’est pas relancée».

    Le député, Mamadou Lamine Diallo a été reçu, ce dimanche, par le journaliste Baye Omar Guèye à l’émission «Objections» de Sud Fm. L’économiste a été interrogé sur l’actualité économique du pays notamment sur les rapports du Fonds Monétaire International et de la Banque Mondiale.
    Le leader du Mouvement Tekki a, d’abord, commencé par minimiser le budget de 3000 milliards de francs Cfa annoncé, pour l’année 2016, par le ministre de l’Economie et de Finances, Amadou Ba. «La situation est très grave, le ministre lui même le reconnait. (…) Il faut faire la différence pour voir si tout concorde avec le gouvernement et à mon avis, c’est ça qui soulage les besoins de l’Etat. L’endettement est de manière exponentielle», note le député de Benno Bokk Yakaar. Qui a, sur la même lancée, avertit: «A ce rythme là, si on continue on va droit au mur. Ce qu’il faut regarder ce sont les ressources, il faut décomposer tout ça pour que les Sénégalais sachent de quoi il s’agit, ce qui est important c’est l’augmentation de la masse salariale».
    Pour Mamadou Lamine Diallo, le classement du FMI ne reflète que la réalité. «Ce que dit le Fonds monétaire international montre que nous sommes un pays pauvre. Il montre les disparités qu’il y a dans le pays. Ensuite, la mesure de la richesse est toujours relative. Pour ce faire, il faut déjà comparer le Sénégal aux pays avec lesquels nous partageons l’espace UEMOA», explique-t-il en détail à Baye Omar Guèye.
    «En tant que ministre de l’Economie, Amadou Ba ne fait pour le moment que des Finances et de la Coopération internationale»
    Par ailleurs, Mamadou Lamine Diallo a égratigné l’argentier de l’Etat, Amadou Bâ, qui, selon lui, ignore la mission qu’on lui a confiée. «En tant que ministre de l’économie, Amadou Ba ne fait pour le moment que des finances et de la coopération internationale», dit-il.
    Sur les trois places gagnées par la Sénégal d’après le rapport Doing Business, le parlementaire reste d’avis que ce n’est pas quelque chose de fondamental dans la mesure où c’est un instrument qu’ils (la banque mondiale et le FMI) ont élaboré pour voir comment les pays peuvent attirer l’investissement direct étranger. En tant qu’économiste, le député propose des solutions pour booster l’économie, «J’ai soutenu Mimi Touré quand il a fallu accélérer la cadence, le Plan Sénégal Emergent souffre de la transition et il faut le revoir…”, a t-il soutenu. Pour l’heure, note Mamadou Lamine Diallo, l’économie n’est pas relancée.

    A lire également  Mise en garde: Jacques Diouf déconseille aux Etats africains de vendre leurs terres
    A lire également  La Côte d’Ivoire, championne de la croissance africaine

    Actusen

    Articles récents

    PSG : Très bonne nouvelle pour Idrissa Gana Gueye

    Lors de la victoire du Paris Saint Germain (PSG) face à Nice 3-0, Idrissa Gana Gueye a été contraint de céder sa place à...

    LES NOMINATIONS DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020

    Monsieur Pierre FAYE, Conseiller des Affaires étrangères, matricule de solde n° 624.511/C, précédemment Ministre-Conseiller, Conseiller technique au Cabinet du Ministre des Affaires...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020 Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL,...

    FORMES SÉVÈRES DU CORONAVIRUS : UN NOUVEAU MÉDICAMENT À L’ÉTUDE AU SÉNÉGAL

    Aucun remède n’a, jusque-là, été trouvé contre le virus de la Covid-19. Pour autant, les scientifiques du monde entier se tuent à...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles