Mame Biram Diouf analyse sa saison: «Perdre ma maman m’a beaucoup affecté. Et j’ai ressenti la perte de ma maman»

mame-birame-diouff-620x400On l’attendait pour la confirmation à Stoke City cette saison, que nenni. Mame Biram Diouf était fantomatique cette année.  Douze buts lors du marathon anglais en 2014-2015, il n’a même pas mis la moitie cette saison avec les «Potters». Et en janvier 2016, il a été même question de le pousser vers la sortie. Finalement, l’attaquant des «Lions» était resté au Britannia Stadium. Pourtant, Mame Biram avait démarré en fanfare la saison. Buteur dès la 2e journée contre Tottenham (2-2), il avait remis ça face à Norwich (1-1, 3e journée).

On avait pensé que la machine était alors emballée, ô que non. Mame Biram connaitra une disette inexplicable de la 7e à la 29 journée. Soit six mois sans marquer. Lui, sait cependant, les causes de sa longue traversée du désert. «Perdre ma maman m’a beaucoup affecté. Et quand vous perdez quelqu’un qui est très proche de toi, tu vas le ressentir. Et j’ai ressenti la perte de ma maman», explique le «Lion » dans The Sentinel.  La mère de Diouf était décédée l’année dernière lors de la bousculade de Mina à la Mecque et qui avait causé plusieurs milliers de morts.
On comprend alors pourquoi Mame Biram n’a pas confirmé.  Cinq buts en 26 matches de Premier League, il note à ce propos. «C’était  vraiment une saison difficile pour moi avec beaucoup de hauts et de bas»

WWW.DAKAR7.COM

Comments are closed.