Mame Mbaye Niang à Abdoul Mbaye :«Il n’y a aucun parmi nous qui serait en liberté aujourd’hui s’il avait falsifié des registres administratifs… »

MME ET ABDOU

Le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction Citoyenne, Mame Mbaye Niang a profité de la cérémonie de lancement des vacances citoyennes pour tenter de répondre à l’ancien Premier ministre,  Abdoul Mbaye qui a, récemment, accusé l’Etat de comploter contre lui.

«Il n’y a pas de complot d’Etat, il ne peut pas y avoir de complot d’Etat. Le dossier  de divorce dont Abdoul Mbaye parle c’est lui -même qui l’a déposé  chez le juge. Maintenant si décèle des irrégularités sur les papiers qui ont été fournis, il doit pouvoir assumer. C’est lui qui a pris l’initiative d’aller voir le juge en tant que premier ministre et de demander le divorce », précise d’emblée le ministre Mame Mbaye Niang qui ne manque pas de s’interroger en quoi il y a complot?

Rappelant que l’ex du PM a les moyens  de se défendre pour défendre et sauvegarder ses intérêts, le ministre de la Jeunesse fait savoir que « si on est rattrapé par son passé, il faut l’accepter… ». Et de marteler qu’il n’y a aucun parmi nous qui serait en liberté aujourd’hui s’il avait falsifié des registres administratifs ». Donc, note-t-il, Abdoul Mbaye doit assumer son passé. «On n’a pas besoin s’abotter le Sénégal sur un problème de droit commun. Alors, il ne faut pas aider ces gens-là à polluer l’atmosphère », conseille Mame Mbaye Niang qui rappelle que «le juge a le droit de mener des enquêtes…. Pour conclure, le ministre de la Jeunesse pense savoir que « ce n’est  même  pas Républicain pour un ministre de  la République  de parler  d’un dossier privé. Je rappelle même étant premier ministre,  Abdoul Mbaye  a eu des audiences privées à huit clos».

dakar7

Comments are closed.