More

    Mame Mbaye Niang arme les jeunes de l’Apr : «N’ayez pas honte de défendre la position du Président»

    WWW.DAKAR7.COM Si d’aucuns tirent à bout portant sur le Président Macky Sall après qu’il a décidé de se conformer à l’avis du Conseil constitutionnel sur l’impossibilité de réduire à cinq ans son mandat en cours, ses lieutenants pensent le contraire. Face à la presse, ce mercredi, le Secrétaire national en relation avec les Jeunes de l’Alliance pour la République (Apr) n’y est pas allé par quatre chemins pour demander aux jeunes des partis alliés, particulièrement ceux du parti présentiel, a monté au créneau pour défendre le Chef de l’Etat. «N’ayez pas honte de défendre la position du Président», a dit Mame Mbaye Niang. Etayant son argumentaire, le ministre de la Jeunesse d’indiquer : «Aujourd’hui, tout argumentaire qu’on voudrait bâtir pour nier au Président sa ferme volonté d’avoir tout fait pour respecter sa promesse est condamné à s’écrouler à l’épreuve des faits. En effet, l’intention du chef de l’Etat de respecter sa parole ne peut nullement être remise en cause tant il est vrai qu’il a posé tous les actes qui prédestinaient à la réalisation d’un tel dessein».

    «Cependant, poursuit-il, il s’est heurté à l’irrécusable décision prononcée par le seul juge habilité en la matière. C’est pourquoi il appartenait au Président de la République de revoir ses ambitions personnelles et de se conformer scrupuleusement aux décisions du Conseil constitutionnel. Car, le fait de ne pas s’y conformer serait symboliquement haïssable pour celui qui est la première institution et la seule à incarnation humaine garante de toutes les autres». Mieux, pour le Secrétaire national en relation avec les Jeunes de l’Alliance pour la République (Apr), qui avait ses côtés ses camarades Birame Faye, Amadou Lamine Dieng, entre autres, «le peuple ne lui aurait jamais de fouler au pied le dépôt sacré de sa légitimité : ‘’La Constitution’’». Car, «Cela fragiliserait nos institutions et constituerait un précédent dangereux qui ouvrirait la boîte de Pandore à toutes les formes de dérives institutionnelles inimaginables».

    A lire également  Accident: 36 accidents avec 201 victimes dont 5 morts sur la route de Touba

    «Car, il faut toujours distinguer la volonté personnelle et celle du peuple. Dans un pays où même les toussotements du Président de la République sont sujets à critique, il faut préférer affronter la vindicte politicarde que de se mettre à dos la charte fondamentale». Concluant son propos, Mame Mbaye Niang porte la réplique aux pourfendeurs de son mentor : «Parmi les prétendus juristes qui attaquent le Président de la République en disant qu’il ne doit pas être lié, personne ne remet en cause la légalité de la décision, qui reste conforme à notre loi. Ils sont, à n’en pas douter, sur le terrain de la subjectivité et non sur celui de l’objectivité que requiert le droit»

    A lire également  Can U20 : le sélectionneur Burkinabé démissionne à cause de...

    WWW.DAKAR7.COM

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles