More

    Me El hadji Diouf contre toute intervention militaire en Gambie : « Si un soldat Sénégalais meurt, je vais poursuivre Macky Sall pour haute trahison… »

    L’avocat Me El Hadji Diouf a encore parlé sur ce ton atypique qu’on lui connaît, en dépit du fait qu’il soit un allié du président Macky Sall qui s’active pour une passation pacifique du pouvoir entre le dictateur de Kanilaï Yaya Jammeh et son tombeur Adama Barrow. Il était l’invité de l’émission  » Sortie  » de la télévision Wal fadjri ce dimanche 8 Janvier 2017. Ayant en vain pris fait et cause pour Jammeh que la CEDEAO a déjà mis en demeure au risque d’être chassé militairement du fauteuil présidentiel auquel il continue de s’accrocher, Me El Hadji Diouf s’illustre cette fois en véritable « avocat du diable ». Selon ses propres propos « le Sénégal ne doit pas se laisser instrumentaliser par la CEDEAO qui n’est en fait qu’une simple caisse de résonnance de certains chefs d’Etat africains ». Autant l’avocat dit tenir à une Sénégambie de paix et de convivialité, autant il se contredit en voulant adopter une démarche qui piétine les principes démocratiques universellement reconnus par la communauté internationale. En termes plus explicites, la constitution Gambienne n’est pas au-dessus de l’orthodoxie et de l’éthique politique. A l’en croire « le président Macky Sall continue d’agir sous les ordres de la France ». C’est pourquoi il considère que pour un pays frère comme la Gambie « le Sénégal ne doit nullement être aux avants postes pour commander une offensive militaire ». Si une telle option est prise par notre pays, l’avocat politicien a averti que « je vais poursuivre le chef de l’Etat pour haute trahison dès que nous allons enregistrer le premier mort dans les rangs de nos soldats ». Mais il est tout aussi curieux de chercher à comprendre ce qui fait courir Me El Hadji Diouf surtout au regard de ses rapports avec les présidents africains qui traînent des casseroles dans leur pays. Si l’ex homme fort du Tchad Hussein Habré a dû se séparer de lui, malgré le fait que son avocat avait crié sur les tous les toits qu’il n’y aurait jamais de procès Habré, Yaya Jammeh semble plutôt observer une posture flegmatique par rapport à ses prises de position fussent-elles en sa faveur. Un avocat du diable peut vraiment en cacher un autre…

    A lire également  Menace de boycott: L'Etat dit avoir payé les sommes dues aux enseignants de l'UCAD

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles