More

    Me El Hadji Diouf corrige Boucounta Diallo: «Il ne dit pas la vérité et il est passé complètement à côté»

    me el hadjie dioufLa libération de Karim Wade ne cesse de diviser les Sénégalais de toute classe sociale mais aussi de tout corps de métiers. Et comme pour encore enfler la polémique, les juristes rentrent dans le jeu. Ainsi après la sortir de  Me Boucounta Diallo qui affirmait que «le président de la République ne peut pas et ne doit pas accorder la grâce pour les crimes économiques». Le sulfureux avocat, Me El Hadj Diouf, vient le tacler et des tacles les plus secs: «Me Diallo ne dit pas la vérité et il est passé complètement à côté. La grâce relève du pouvoir discrétionnaire du président de la République, c’est une prérogative exclusive et sans aucune limitation pour tous les crimes jugés et classés. Il a le pouvoir total même pour un crime de sang», a-t-il voulu rectifier avec véracité.

    Toujours dans sa dynamique Me Diouf, durcit sont tacle et soutient «c’est de l’intox sans aucun fondement juridique». Car selon lui, il n’existe aucune restriction et en voulant faire croire que le président ne peut pas gracier pour des crimes économiques. Très en verve, il déclare que: «Me Diallo confond amnistie et grâce. Avec la grâce, la condamnation reste intacte, le délit reste intact, Karim paye jusqu’au dernier centime, on lui permet juste d’aller dormir chez lui, à côté de ses enfants et de ses parents vieux. Par contre l’amnistie est votée par l’Assemblée, par une loi qui efface totalement le délit».  Toujours pour Me Diouf, «c’est la constitution qui est supérieure à Me Diallo et à tous ces manipulateurs, qui confère au chef de l’Etat ce pouvoir et qui décide seul». Me Diouf va plus loin en disant que «tout milite pour que le Président accorde une grâce à Karim». D’abord pour une raison humanitaire, de justice et d’équité. Depuis 2012 le président à gracié 4000 prisonniers, pourquoi pas Karim qui a purgé plus de la moitié de sa peine ?»  Fidèle à ses habitudes, Me El Hadj Diouf invite tous les agitateurs et les manipulateurs qui veulent installer la confusion dans la tête des Sénégalais «à se taire».

    A lire également  La nationalité exclusive du candidat à la présidence de la République : Une question posée et à résoudre
    A lire également  Médiation dans la crise scolaire : Quand Macky frustre ABC, Landing Savané et Mansour Sy Djamil

    WWW.DAKAR7.COM

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles