Mendicité des enfants : la volte-face coupable du Président Macky Sall

mendicitéAprès s’être rendu compte que la mendicité des enfants fait partie des pires formes de travail des enfants, le Président Macky Sall avait annoncé à haute et intelligible voix que cette pratique sera interdite. S’en est suivi une levée de boucliers des maitres coraniques, bourreaux de ses enfants, qui, pourtant, a porté ses fruits. En effet, au sortir d’une audience avec la Fédération nationale des associations de maitres coraniques, le 13 mars 2013, le Président Macky Sall fait machine arrière et annonce une batterie de mesures pour la modernisation des ‘’daaras’’.

Une reculade qui ne s’explique point d’autant que l’Etat a l’obligation de protéger les enfants livrés, aujourd’hui, à la merci de leur maitre coranique. Idem pour les femmes qui font mendier des enfants, âgés entre 02 et 05 ans, en les présentant comme des jumeaux. Alors que la place de ces enfants, c’est l’école ou les ‘’daaras» où on leur inculque le savoir. Ainsi, le seul et unique responsable reste et demeure le chef de l’Etat qui n’a toujours pas compris que l’on ne gère pas un état avec des états d’âme mais plutôt de la fermeté. Sur ce point spécifique, le Président qui va briguer un second mandat présentera un bilan on ne peut plus péjoratif.

Commentaires

commentaires