More

    MERMOZ/SACRÉ-CŒUR : Le Camp du ‘’Oui’’ traite Barthélémy Dias de « mauvais perdant »

    9170568-14610487Si la politique devait être un sport où la mise à mort est permise, comme le dit le célèbre leader sportif et homme politique français Bernard Tapie, Barthélémy Dias devait être plutôt disqualifié, tant il n’a pas l’esprit fair-play.
    C’est l’amer constat fait par la Coalition BBY de la Commune de Mermoz/Sacré-Cœur qui revient de très loin. En effet, elle a remporté haut la main le scrutin référendaire du 20 mars après sa débâcle aux locales de 2014. Sur les 8 675 votants, le  camp du ‘’Oui’’ catapulte en tête avec 4 936 voix, soit 56,89% contre 3 927 voix, soit 45,21% pour le ‘’Non’’.
    Une défaite des ‘’Nonistes’’ que le maire de Mermoz Sacré-Cœur tente d’expliquer par l’achat de consciences et les moyens financiers énormes déployés par le camp du ‘’Oui’’ dans sa commune. Une thèse battue en brèche par le coordInateur de la Cojer de Mermoz/Sacré-Cœur, qui souligne que Dias fils joue les ‘’mauvais perdants’’. Fustigeant l’attitude de Barthélémy Dias, Youssoupha Ba pense que ce dernier, au lieu d’accepter le résultat des urnes, cherche maintenant le bouc émissaire à sa défaite : l’achat de conscience. La victoire du  ‘’Oui’’  est celle du peuple sénégalais et des aspirations du Chef de l’Etat. La réforme adoptée par les sénégalais consolide notre démocratie et insuffle une nouvelle dynamique à nos Institutions. Savourant sa victoire, le patron de la Cojer de Mermoz/Sacré-Cœur invite son maire à resserrer les rangs du PS, qui soutient l’action du Gouvernement. « Nous lançons un appel au dialogue au camp du Non à venir travailler avec nous pour l’intérêt du Sénégal », a souligné M Ba. Qui rappelle d’ailleurs que la cÖte de popularité du président Sall est restée toujours intacte malgré la campagne de désinformation et manipulation menée par l’opposition. Preuve, dit-il, le score du ‘’Oui’’ au référendum du 20 mars (+62%) reflète l’électorat du Président de 2012 (65%), qui reste quasiment le même. A son avis, le peuple a plébiscité Macky Sall et désavoué l’opposition tout comme le peuple de Mermoz/Sacré-Cœur a sanctionné son maire. Selon M. Ba, Barth’ s’était réfugié derrière une campagne de victimisation menée par Khalifa Sall pour gagner les locales de 2012.
    La victoire en poche, le camp du Oui dit attendre maintenant le décret d’application pour la mise en œuvre des 15 points de la révision constitutionnelle pour l’approfondissement de la démocratie et de l’Etat de droit dans un Sénégal émergent. D’autant plus, rappelle M. Ba, le Fmi a confirmé le taux de croissance de 6,5%. Les sénégalais ont encore une fois porté leur choix sur la vision du Président Macky SALL.

    A lire également  Coronavirus au Sénégal : Suivez les consultations de Macky avec l'opposition au palais

    DAKARACTU

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles