Mimi à Idi: « La politique, ce n’est plus les invectives et les menaces, mais la confrontation d’idées et de programmes »

mimi Pour répondre à  Idrissa Seck et ses camarades du Rewmi qui soutiennent que   l’élection présidentielle se tiendra en 2017 et à aucune autre date, Mimi Touré leur  suggère de garder leur calme. « Je rappelle encore une fois que le Président Macky Sall a décidé librement de réduire le mandat présidentiel sans aucune pression. Je suggère donc que tout le monde garde la sérénité y compris ceux qui ont du mal à cacher leur empressement à vouloir lui succéder. Le Président a dit et redit qu’il respectera sa parole de faire passer le mandat présidentiel de 7 ans à 5 ans ». Pour l’ancienne première ministre, il  saisira le Conseil constitutionnel pour demander son avis sur les voies et moyens de le faire. Le  conseil constitutionnel indiquera ainsi  la voie à suivre : « Maintenant les soit-disant mises en garde de Massamba ou de Mademba n’ont pas beaucoup d’importance. La politique, ce n’est plus les invectives et les menaces, mais la confrontation d’idées et de programmes. Il faut donc élever le jeu politique au niveau attendu par les Sénégalais », dit-elle.

Commentaires

commentaires