More

    Mort du motard Massar Diop : le Procureur et la partie civile à couteaux tirés

    Le conducteur du minibus qui a heurté mortellement le gendarme Massar Diop, flèche du cortège du président Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), Ousmane Tanor Dieng, a comparu ce mercredi devant le tribunal de grande instance de Thiès. Cheikh Mbaye sera fixé sur son sort le 16 mars prochain, selon LES ECHOS.

    Lors de l’audience Me Moustapha Dieng, avocat de la gendarmerie, qui s’est constituée partie civile, a soulevé une exception d’incompétence, sur le fondement de l’article 32 du Code de la Justice militaire. Selon lui, le tribunal militaire étant compétent pour statuer en cas d’infraction commise par un militaire dans l’exercice de ses fonctions, la même juridiction est compétente pour statuer en cas d’infractions commises sur les militaires en service.

    A lire également  Caisse d'avance: Le procureur interpelle Khalifa Sall sur la facture téléphonique de 400 millions F Cfa

    Un argument battu en brèche par le procureur qui a requis le rejet de l’exception d’incompétence. D’après lui, il s’agit, en l’espèce, d’un délit non intentionnel , c’est-à-dire homicide involontaire.

    Rappelons que le chayffeur a été placé sous mandat de dépôt depuis le 20 février, jour de l’accident.

     

     

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles