More

    Moussa Diop, conseiller municipal APR de Agnam Golli (Matam) : «Les jeunes ne se retrouvent pas dans le régime de Macky Sall »

    MackyV1

    En marge de la rencontre des cardes de l’Alliance pour la République de la région de Matam, plusieurs voix se sont soulevées pour dénoncer le régime de Macky Sall et la gestion de son parti. Selon une source de dakar7.com bien au fait, cette réunion a été des plus tendue.  Une gestion que les cadres de Matam ont fini par dire qu’ils ne se réclament plus et ne se retrouvent plus. C’était ce dimanche au cours d’une rencontre à la Résidence Mamoune qui a vu la participation de plusieurs cadres de toutes les localités et des trois départements que compte la région de Matam.

    «Nous sommes fatigués et à la limite de la mort, tués  par le chômage », a-t-on entonné tout au long de la rencontre non sans rappeler au Président de la République qu’il n’a pas été élu pour des billet de Mecque ou de distribuer des tonnes de riz ou autre. Mais, rappelle Moussa Diop, conseiller municipal de la Commune de Agnam (Matam) pour régler les questions de chômages des jeunes et de la pauvreté. Très en verve, il lancera, selon les sources de dakar7 en guise de conclusion par ironie que «Macky Sall ne peux pas garantir notre paradis ».

    A lire également  Pape Samba Mboup à Wade: "Mon tort est de dire en n'y pensant ce que tout le monde dit sans y penser"

    Le Questeur de l’Assemblée Nationale, Daouda Dia pour tempérer les ardeurs des uns et des autres demandera que l’on répare les injustices qui sévissent au sein de l’APR dans la région de Matam par la faute d’une seule et unique personne. En occurrence Farba Ngom même s’il ne cite pas nommément.

    A lire également  Casamance : Les opérations de ratissage de l’armée font des victimes

    Plus diplomate encore, Abou Lo, responsable Apr à Ogo (Matam) après avoir renouvelé son engagement auprès du Président de la République demandera à Macky Sall d’agir en réparant l’injustice que les cadres subissent à Matam.

    «Il faut qu’il rééquilibre et répare l’injustice que nous subissons à matam pour arrêter certains responsables empiéter dans des communes ou zones qui ne sont pas les leurs », interpelle-t-il le Président de l’APR. Et afin de permettre de lever «le climat de suspicions  qui est loin d’être favorable à la mobilisation du parti », du mécontentement général, etc. Il s’agira, ainsi, note-t-il, d’engager à faire naître de nouveau rapports en respect chacun fondé sur la pudeur, la courtoisie, la  tolérance et la concertation entre camarades de même parti.

    dakar7.com

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles