More

    Nasri risque une lourde suspension pour dopage

    Samir Nasri, 30 ans, risque gros. Il y a un an, l’agence antidopage espagnole (AEPSAD) et l’agence mondiale antidopage (AMA) avaient commencé à enquêter sur des perfusions illégales de Samir Nasri. Le joueur de 30 ans avait reçu des injections de vitamines aux États-Unis en 2016, lorsqu’il jouait avec le FC Séville. Dans la foulée, l’AEPSAD avait recommandé à la commission disciplinaire de l’UEFA l’ouverture d’une enquête, « à cause d’une perfusion de plus de 50 millilitres toutes les six heures¿ ».

    A lire également  Angleterre : Sam Allardyce nouveau sélectionneur (officiel)

    Peine maximale?

    Samir Nasri, quant à lui, a sollicité un certificat thérapeutique rétroactif pour se protéger. L’UEFA et le Tribunal arbitral du sport le lui ont refusé. Désormais, selon AS, la commission de discipline de l’instance dirigeante du football européen est en pleine étude du cas Samir Nasri. Le joueur d’Antalyaspor risque la peine maximale dans cette affaire: jusqu’à quatre ans de suspension.

    A lire également  FOOT ITALIEN-NAPLES : Maradona encense le "phénomène" Koulibaly

     

    Avec 7sur7.be

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles