More

    Nasser Bourita, ministre des affaires étrangères Maroc: « le pacte pour des migrations est une promesse que l’histoire jugera »

    Le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale du Maroc, Nasser Bourita a assimilé le pacte pour des migrations sûres, ordonnées et régulières à ’’une promesse que l’histoire jugera’’, appelant les parties à mettre en oeuvre le texte et à entamer l’après Marrakech.

    ’’Pour l’heure, le Pacte mondial demeure une promesse que l’histoire jugera. Il n’est point temps encore d’en célébrer la réussite. A nous à présent de mettre en œuvre le pacte et d’entamer l’après Marrakech’’, a-t-il dit en citant le roi Mohamed VI, lors de la conférence de presse de clôture tenue conjointement avec Louise Arbour, la représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU pour les migrations internationales.

    Réitérant l’attachement du Maroc au multilatéralisme, M. Bourita a indiqué que la présence des états à la conférence de Marrakech démontre que ’’la migration est plus que jamais au cœur des enjeux qu’on ne peut plus faire le choix de l’indifférence’’.

    ’’Les états ont démontré que la migration rassemble plus qu’elle ne divise, elle ne doit pas être une opportunité politique elle doit être un engagement qui ne se veut pas circonstanciel’’, a-t-il ajouté.

    A lire également  Malnutrition au Sénégal: Les ménages toujours vulnérables

    Selon lui, l’adoption du Pacte de Marrakech est un ’’pas décisif’’ vers l’amélioration de la vie de 250 millions de migrants dans le monde. ’’ En adoptant le pacte nous avons concilié les intérêts des états avec les droits humains des migrants’’, a relevé le chef de la diplomatie marocaine.

    Estimant que les états se sont entendus pour des mesures d’évaluation du Pacte, Louis Arbour a souligné qu’il ’’existe des mythes autour de ce pacte mais les deux jours ont été assez suffisant pour les dissiper’’.

    Elle a encore insisté sur la souveraineté des états par rapport au texte. ’’Il ne s’agit pas d’imposer des politiques migratoires à qui que ce soit. Il s’agit d’attirer l’attention des pays membres sur la façon de mieux coopérer’’, a-t-elle dit.

    Le pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières a été adopté lundi à Marrakech par les délégués de plus de 150 pays représentés. Le pacte qui comporte 23 mesures est présenté comme étant le premier document à aborder la question migratoire dans sa globalité.

    A lire également  Polémique autour des modalités du vote : le Front du "NON" réclame la tête de Doudou Ndir

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles