More

    Nouveau livre: Fatou Diom ouvre les pages sombres de sa vie

    Dans un entretien avec le journal «Le Point» paru hier et portant sur son nouveau livre «Marianne porte plainte», l’écrivaine française d’origine sénégalaise Fatou Diome parle de sa vie et de sa condition de noire au pays de Marianne. Et c’est pour souligner que même Français, la France, ce n’est pas la même chose quand on est noir, arabe, asiatique que quand on est blanc. Alors qu’elle dit avoir «souffert pour être Française», l’écrivaine ajoute qu’elle a «aimé un fils de la France» qui l’a délaissée par la suite, mais elle est restée. Et si elle n’a pas fui pour rentrer au Sénégal, c’est parce que, pour elle, «l’être humain doit rester debout et a besoin de sa dignité». Et c’est fort de cette conviction qu’elle est restée en France, où elle a étudié, mais aussi elle a été femme de ménage. D’ailleurs, soulignant qu’elle ne connaît personne qui rêve d’exercer le métier de femme de ménage, elle s’en réjouit, car c’est ce métier qui lui a permis de financer ses études. Remerciant «ceux qui ont eu la bonté» de la faire travailler comme femme de ménage, elle souligne qu’en France, beaucoup lui ont refusé ce simple travail. Mais les uns comme les autres, précisent-elle, ont contribué à ce qu’elle est devenue aujourd’hui.

    A lire également  France : L'Aïd al-Fitr célébré dimanche sans rassemblement

    Très optimiste dans la vie, Fatou Diome soutient que cela l’a «déjà «empêché de mourir» quand elle était au Sénégal. En ce sens, elle explique : «je n’étais pas attendue ; je n’étais pas programmée. Je suis un accident. Même les gens qui m’ont donné la vie ont eu du mal à admettre mon existence. Je suis née dans le rejet. On ne peut pas m’atteindre avec cela». Dès lors, elle souligne que le racisme et les attitudes racistes envers elle, ne lui font ni chaud ni froid. «Je suis un cas désespéré pour un raciste. Quand il me rejette, il ne sait pas que j’ai connu pire», dit-elle. Et de terminer : «Même si on me rapatriait dans mon village sénégalais, je ferais des poèmes d’amour en français. On ne peut pas me déposséder de la langue française. C’est un défi pour toute haine et tout racisme».

    Jotay

    A lire également  France : L'Aïd al-Fitr célébré dimanche sans rassemblement

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles