More

    NVB et son soutien-gorge visés par une chronique sexiste du ‘’Point’’

    French Education minister Najat Vallaud-Belkacem speaks during a session of questions to the government on November 3, 2015 at the National Assembly in Paris. AFP PHOTO / LIONEL BONAVENTURE

    POLITIQUE – Comme Christiane Taubira, Najat Vallaud-Belkacem fait partie des cibles préférées des opposants au gouvernement. La ministre de l’Education nationale en a encore fait l’expérience ce vendredi 6 novembre en étant attaquée sur sa tenue à l’Assemblée nationale. Le magazine Le Point a en effet publié une chronique de Jean-Paul Brighelli, essayiste et enseignant, dans laquelle il dit tout le mal qu’il pense de la politique de la ministre. Sauf que ses propos sont d’un sexisme criant, comme le souligne l’hebdomadaire Marianne.

    Ce membre de « Debout la France », le parti de Nicolas Dupont-Aignan, a en effet axé sa critique sur la manière dont était habillée et maquillée Najat Vallaud-Belkacem, allant même jusqu’a évoquer son soutien-gorge. « C’est dans Annie Hall que Woody Allen développe le concept californien de LVS – la ligne visible du slip. Mercredi, Najat Vallaud-Belkacem l’a réactualisé en LVS 2 – ligne visible du soutif. Une stratégie de communication vieille comme le monde – le rouge à lèvres et les pendentifs aux oreilles arborés par Mme Vallaud-Belkacem avaient ce mardi lors des questions au gouvernement à l’Assemblée, la même fonction ‘’écran de fumée’’ -, mais inédite devant la représentation nationale », écrit-il notamment. Des propos qui ont outré Pascale Boistard, la secrétaire d’État chargée des Droits des Femmes. Celle-ci a estimé qu’il s’agissait d’une « insulte à toutes les femmes ».

    A lire également  Le Cameroun expulse plus de 500 Nigérians ...
    A lire également  Déposer un recours ou pas, le dilemme cornélien de l'opposition gabonaise

    Le Huffington Post

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles