More

    Organisation des élections : L’opposition disqualifie Abdoulaye Daouda Diallo

    daoudaL’opposition ne veut plus du ministre de l’Intérieur pour organiser des élections au Sénégal. Sans porter de gants, des membres de l’opposition sénégalaise ont tiré à boulets rouges sur le ministre de l’Intérieur et exigent de lui qu’il se retire du processus électoral, lors de la concertation qui s’est tenue à cet effet, ce jeudi 9 juin à Dakar. Le vice-président du parti Rewmi lâche le morceau : « Vous n’êtes ni indiqué, ni apte à organiser une élection dans ce pays ». Pour cause, soutient Déthié Fall qui profère même des accusations à l’endroit du ministre : « vous n’êtes pas apte parce que la dernière consultation, à savoir le référendum, a montré des manquements extraordinaires, comme le tirage des cartes d’électeur privant 180.000 citoyens de leurs droits de vote. Nous avons noté aussi ces bureaux fictifs parce que le passage du nombre de bureaux de vote à l’étranger de 653 à 1213 en 2016 est inexplicable ». Selon le vice-président de Rewmi qui s’adresse à Abdoulaye Daouda Diallo : « Toutes les productions d’un processus électoral fiable et transparent ont abouti au choix d’une personnalité indépendante, or vous êtes membre de l’Apr (Alliance pour la République – Parti au pouvoir) et maire de commune ». Le représentant de Bokk Gis Gis à cette rencontre, Bocar Sédikh Kane, il demande à Macky Sall « de ne pas faire moins que les Présidents Abdou Diouf et Abdoulaye Wade qui avaient choisi une personnalité apolitique pour organiser des élections ». La présidente de Car-Leneen, Mme Amsatou Sow Sidibé ne veut pas elle aussi d’Abdoulaye Daouda Diallo pour l’organisation des prochaines élections au Sénégal. La raison, elle le précise : « Nous avons été traumatisés, lors du référendum, puisque nous nous sommes rendus compte que l’élection n’a été ni transparente, ni impartiale. Je voudrais que l’on se penche sur cela et sur la question des bureaux fictifs, le stock mort et aussi les électeurs qui valsent d’un lieu de vote à un autre ». Des représentants de partis de la mouvance présidentielle ont bien essayé de voler au secours d’Abdoulaye Daouda Diallo, mais les coups encaissés ont été très durs. D’autres questions ont été toutefois examinées par les participants au cours de cette rencontre. D’aucuns suggèrent l’introduction du bulletin unique avec le vote par système biométrique. La limitation du nombre d’électeurs dans les bureaux de vote, la baisse de la caution, le financement des partis politiques, la mise en place d’un code déontologie des partis, le respect de la parité, la couverture médiatique des élections, figurent parmi les questions abordées. Sur l’épineux débat à propos de la rationalisation des partis politiques, nombreux sont les participants à le rejeter. « Touche pas à mon parti » !

    A lire également  Usurpation de fonction: Apr porte plainte contre Mankoo Taxawu Sénégal
    A lire également  Fast track: Macky réquisitionne les ministres.

    WWW.DAKAR7.COM

     

     

     

     

     

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles