More

    Ousmane Sonko: «Si des députés m’en veulent parce qu’ils n’auront pas ces 10 millions, tant pis pour eux»

    S’appuyant sur son droit de réponse, l’ancien inspecteur des Impôts et domaines de clamer : « le président Niasse ici présent est bien informé du projet ».

    Une réunion a été tenue et il a été dit que le montant est budgétisé, mais, la seule contrainte, c’est que ça ne soit pas ébruité pour ne pas décréditer l’institution. Je maintiens aussi avoir dit que l’Assemblée nationale est en fraude continue, parce que rien n’est liquidé et les députés ne paient pas correctement l’impôt. J’ai entendu un député-avocaillon dire qu’il déposer une plainte, je le mets eau défi, j’apporterai des preuves et le président Niasse pourra venir témoigner.

    A lire également  Dialogue national: ARC/BEUG SA RËEW dénonce un "simulacre"

    Si je ne l’avais pas ébruité, on aurait donné à chaque député ce montant, or je trouve que la majorité des députés ne mérite pas cette indemnité, parce qu’ils sont simplement là à applaudir ou à voter, sans savoir de quoi cela retourne. La preuve, vous venez de voter un projet fiscal dangereux pour le pays, sans savoir ce que vous votez. Si vous m’en voulez parce que vous n’aurez pas ces 10 millions, tant pis pour vous », assène Ousmane Sonko, qui a quitté la salle pendant que le ministre donnait sa réponse.

    Avec Les Echos

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles