More

    OUSMANE TANOR DIENG SUR LA PLAINTE DES PARTISANS DE KHALIFA SALL : ’’JE SUIS SEREIN’’

     Le secrétaire général du Parti socialiste (PS), objet d’une plainte des partisans du maire de Dakar, Khalifa Sall, dit attendre « avec sérénité » la décision de la justice dans cette affaire.

    « Ils ont porté plainte contre moi et le dossier est pendant devant la justice qui, le 8 janvier prochain, se prononcera. Il n’y a pas de problème, j’attends tout avec sérénité mais il ne faut pas, une fois que la justice aura rendu son verdict, que certains se plaignent ou s’attaquent à la justice », a-t-il déclaré.

    Ousmane Tanor Dieng s’entretenait avec des journalistes, en marge de la finale d’un tournoi de football dotée du trophée du maire de la commune de Nguéniène.
    La presse a fait état d’une plainte des partisans du maire de Dakar Khalifa Sall, actuellement en prison pour des malversations présumées portant sur 1,8 milliard de francs CFA, contre le secrétaire général du PS.
    Les soutiens de l’édile de la capitale ont attrait M. Dieng pour « violation des statuts et règlement intérieur’’ de leur parti, le PS, un dossier dont l’examen a été renvoyé par la justice au 8 janvier.
    Dans leur requête, Barthélémy Dias et cie demandent au juge la « suspension immédiate » de l’application des statuts et règlement intérieur adoptés par le Bureau politique élargi du 5 mars 2016.
    Ils ont aussi demandé que la justice contraigne le SG du PS à convoquer le comité central de leur formation chargé de contrôler l’application des décisions du congrès, ainsi que « la suspension de toutes les structures non prévues par les statuts et le règlement intérieur du parti adoptés par le congrès du 28 octobre 2007 ».
    « Je respecterai toute décision, tout verdict qui sera rendu par la justice », a fait valoir Ousmane Tanor Dieng qu’une querelle d’orientation politique opposerait au maire de Dakar, dont les partisans militeraient pour une candidature de la formation socialiste à la présidentielle 2019.
    M. Dieng s’en tiendrait lui au soutien jusque-là affirmé du PS au président de la République et à son parti, l’Alliance pour la Répubmlique (APR), une perspective qui semblerait exclure une candidature socialiste à la prochaine présidentielle à laquelle Macky Sall est d’ores et déjà candidat pour un second mandat.
    APS

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles