PAR QUI ?(Par Hamidou Anne )

« C’est une affaire sérieuse qui met en cause la stabilité du pays ».

« De hautes autorités de l’état mises en cause »

Ainsi parle maintenant un ancien ministre qui en son temps et sur le même objet disait tout à fait le contraire de ce qu’il dit aujourd’hui. 

Il fait partie avec d’autres dont un ancien PM d’un cadre qui réclame la renaissance de la démocratie. 

Qui décide du caractère de l’affaire ? 

Qui met en cause de hautes autorités de l’état ?

Jusqu’à preuve du contraire, la majorité s’exprimant récemment lors des élections présidentielles a révélé par son choix qui était dépositaire de leur volonté et de leur mandat. 

En même temps, qu’elle a révélé son rapport à ceux qui cherchent par l’usurpation à parler à son nom sans son mandat. 

Un rapport d’extériorité, sans aucune corrélation avec sa dynamique. 

Donc si c’est eux qui caractérisent l’affaire et mettent en cause, C’est  certainement  pas au nom de ceux qui les ont pas reconnu comme leurs mandants. 

À raison d’ailleurs !

Ceux qui revendiquent la renaissance de la démocratie, ont ils contribué aux conquêtes démocratiques !

Pour certains d’entre eux, ils ont commencé à se préoccuper du pays après avoir fini de se préoccuper d’eux mêmes et de leurs familles. 

Après s’être occupé de leurs formations et accumulé suffisamment de ressources dont certains d’ailleurs de façon illicites et être à la retraite, pour se trouver du temps à consacrer au pays. 

Seulement maintenant ! Où étaient ils au moment ou ses acquis démocratiques étaient conquis !

Où étaient ils au moment des luttes pour des conditions de vies décentes ! Ils ne sont pas fondés à revendiquer leur renaissance car leur consolidation est inscrite la poursuite de la dynamique de la majorité. 

Ils n’ont pas compris que c’est la majorité qui a été à la base de la deuxième alternance qui est aux affaires. 

Et c’est la volonté de la majorité.

Et eux, ne sont pas dépositaires de notre mandat !

Il s’agit d’une forme de tentative de contournement de notre volonté exprimée de confier à Macky Sall de conduire notre destin. 

Il s’agit dune tentative de putsch des temps modernes. 

Ils doivent arrêter de se confondre à nous !

QUE ÇA SARRETE!


Commentaires

commentaires