More

    Patrimoine culturel immatériel de Thiès : Les acteurs prônent le rapprochement des services culturels

    Un conclave sur le patrimoine culturel immatériel régional de Thiès a réuni, lundi 14 novembre, plusieurs acteurs culturels et historiens. L’objectif de la rencontre était de rapprocher les services culturels des départements pour mieux cerner les richesses culturelles des terroirs.

    L’élaboration d’une liste représentative du patrimoine culturel immatériel régional de Thiès a fait l’objet d’une rencontre, lundi, entre plusieurs acteurs culturels et historiens dans la capitale du rail. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la formulation du programme national de valorisation de ce riche potentiel que compte lancer le ministère de la Culture et de la Communication. Elle a réuni d’éminents intellectuels, historiens à l’image de l’écrivain Atoumane Ndiaye Doumbia et hommes de culture comme l’artiste et musicien Abdoulaye Ndiaye « Thiossane ». L’esquisse d’une liste du patrimoine culturel immatériel présentée par la directrice du Centre culturel régional, Mme Anne Marie Faye, a permis de noter des échanges fructueux autour de sa communication. Ceci à travers notamment le « Takhourane », le « Kankourang », le « Xaxar », le « Yooté », le « Mbilim », le « Kuyamboyo », le « Kassak », le « Fil de Toubatoul », entre autres us et coutumes des diversités culturelles de la région de Thiès. Une bonne palette loin d’être exhaustive à côté des contes et légendes, mythes et devinettes que les participants ont tous reconnus la nécessité de ressusciter, ne serait-ce pour le rôle important que ce patrimoine culturel immatériel ait joué dans le rayonnement historique du Cayor et de la Petite Côte.

    A lire également  Violation de contrat: La série Wiri Wiri menacée de suspension
    A lire également  Limogeage de Bouna Manel Fall de la SODAV: L'AIM menace

    Ce faisant, il a été ainsi recommandé de mieux se rapprocher des terroirs dans ce travail de matérialisation d’un document d’inventaire du patrimoine immatériel qui doit être mieux connu et valoriser pour les générations futures.

    Macina Calvo Pérez, consultante à l’Unesco, qui accompagne le Sénégal dans ce projet, a manifesté sa satisfaction pour la forte participation des participants et de la qualité des échanges fructueux lors de la rencontre. Pour Mme Pérez, il faudra tenir compte du savoir et des suggestions des uns et des autres dans l’élaboration du document final et de la mise en place d’entités de sauvegarde de ce patrimoine culturel immatériel. Aussi, a-t-elle noté un engagement et un besoin pressant de cet inventaire du patrimoine immatériel.

    avec le soleil

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles