More

    Patrimoine culturel immatériel de Thiès : Les acteurs prônent le rapprochement des services culturels

    Un conclave sur le patrimoine culturel immatériel régional de Thiès a réuni, lundi 14 novembre, plusieurs acteurs culturels et historiens. L’objectif de la rencontre était de rapprocher les services culturels des départements pour mieux cerner les richesses culturelles des terroirs.

    L’élaboration d’une liste représentative du patrimoine culturel immatériel régional de Thiès a fait l’objet d’une rencontre, lundi, entre plusieurs acteurs culturels et historiens dans la capitale du rail. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la formulation du programme national de valorisation de ce riche potentiel que compte lancer le ministère de la Culture et de la Communication. Elle a réuni d’éminents intellectuels, historiens à l’image de l’écrivain Atoumane Ndiaye Doumbia et hommes de culture comme l’artiste et musicien Abdoulaye Ndiaye « Thiossane ». L’esquisse d’une liste du patrimoine culturel immatériel présentée par la directrice du Centre culturel régional, Mme Anne Marie Faye, a permis de noter des échanges fructueux autour de sa communication. Ceci à travers notamment le « Takhourane », le « Kankourang », le « Xaxar », le « Yooté », le « Mbilim », le « Kuyamboyo », le « Kassak », le « Fil de Toubatoul », entre autres us et coutumes des diversités culturelles de la région de Thiès. Une bonne palette loin d’être exhaustive à côté des contes et légendes, mythes et devinettes que les participants ont tous reconnus la nécessité de ressusciter, ne serait-ce pour le rôle important que ce patrimoine culturel immatériel ait joué dans le rayonnement historique du Cayor et de la Petite Côte.

    A lire également  Ofnac: Aliou Sall réactualise sa déclaration de patrimoine

    Ce faisant, il a été ainsi recommandé de mieux se rapprocher des terroirs dans ce travail de matérialisation d’un document d’inventaire du patrimoine immatériel qui doit être mieux connu et valoriser pour les générations futures.

    Macina Calvo Pérez, consultante à l’Unesco, qui accompagne le Sénégal dans ce projet, a manifesté sa satisfaction pour la forte participation des participants et de la qualité des échanges fructueux lors de la rencontre. Pour Mme Pérez, il faudra tenir compte du savoir et des suggestions des uns et des autres dans l’élaboration du document final et de la mise en place d’entités de sauvegarde de ce patrimoine culturel immatériel. Aussi, a-t-elle noté un engagement et un besoin pressant de cet inventaire du patrimoine immatériel.

    A lire également  Ameth Fall Braya: "Le PDS est un patrimoine que personne ne peut détruire"

    avec le soleil

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles