More

    Payement de la scolarité sans faire cours : Bijou Ndiaye de la Tfm déplore la méthode des écoles privées

    Dans un communiqué daté du 23 avril, la Fédération des associations des parents d’élèves de l’enseignement privé du Sénégal, avait demandé aux parents d’élèves de bien s’acquitter du paiement des échéances de scolarité pour l’année en cours, même si les élèves ont déserté mes salles de classe depuis trois mois. Une situation qui inquiète certains parents d’élèves du privé.

    Contacté par SeneNews, la journaliste à la Télévision Futur Média, Bijou Ndiaye  qui est aussi parent d’élève, a déploré le manque de communication qui existe entre ces écoles et les parents. « Nous avons juste suivi la déclaration du président sur la fermeture des écoles, à part cela aucune information nous ne nous est parvenu. C’est mon chauffeur qui récupère les exercices pour les enfants et la même action est effectué par lui pour le payement de la scolarité. Je pense que les administrateurs de ces établissements doivent s’asseoir autour d’une table pour essayer de trouver des solutions, car la pandémie de la covid-19 a affecté tout le monde », assène t-elle.

    De leur coté, les directeurs des écoles privées en question, veulent que l’on tienne compte du contexte économique défavorable qui prévaut au Sénégal avec la pandémie du coronavirus qui a occasionné l’arrêt des enseignements et apprentissages. Pour autant, ils sont tenus de payer leur personnel et d’assumer d’autres charges.

    A lire également  Drame au stade Dembe Diop: Les condoléances aux familles des victimes de Idrissa Seck

    Un argument loin de convaincre Bijou Ndiaye Sy, décidée à porter le combat: « Je me suis renseignée auprès d’un avocat, qui m’a rassuré que le contrat qui nous lie à ces écoles peut être rompu s’il y’a un cas de force majeure comme la pandémie du coronavirus. Je pense que les parents sont lésés dans cette histoire, car non seulement ce sont eux qui font faire les devoirs à  l’enfant à la maison, mais aussi ils payent pour une cantine qu’ils ne les voit même pas ».  Très en verve la journaliste de la TFM fait une remarque pleine de sens :  » Les écoles ne communiquent pas, les parents sont laissés dans l’ignorance. On ne les calcule pas, sauf pour réclamer la scolarité. Il faudrait trouver une solution pour le bien de tous », finit elle de dire.

    A lire également  2 mois d’état d’urgence : Une prime de 7000 Fcfa par policier

    Pour rappel, la Fédération des associations des parents d’élèves de l’enseignement privé du Sénégal regroupe le privé laïc, franco-  arabe et l’enseignement catholique.

    Articles récents

    SÉRIE DE CAMBRIOLAGES À KOLDA : UNE STATION-SERVICE VISITÉE CETTE NUIT

    Le service a non seulement accusé un retard ce matin mais tourne au ralenti dans cette station à essence sise à pied...

    Affaire Abiba : Le dossier transmis au Procureur

    L’enquête sur l’affaire de la chanteuse Abibatou Diop alias Abiba, fille de Diop Iseg, a été bouclée. Selon L’Observateur, le dossier a...

    Panique à Yeumbeul : Un malade de Covid-19 s’échappe

    DT., malade du coronavirus qui s’est évadé du centre de traitement de Yeumbeul, est activement recherché par la police.

    Trafic de visas » : Rebondissements spectaculaires dans l’affaire Djidiack Diouf

    L’affaire du « trafic de visas » pour laquelle le manager de Viviane Chidid a été inculpé sera bientôt bouclée.Publicité D’après...

    ZÉRO DÉCÈS, MAIS RETOUR DES CAS IMPORTÉS

    La tendance nettement à la baisse des chiffres annoncés à propos de l’évolution de la pandémie du coronavirus au Sénégal se confirme...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles