More

    Perpétuation de l’œuvre de Me Wade : De qui se moquent Fada & ses vassaux ?

    fada_wade-pdsDAKAR7.COM : A travers un communiqué, le groupe des réformateurs – Modou Diagne Fada et sa cour – réaffirme son ancrage au Parti démocratique sénégalais (Pds) et dit rester constant dans son combat pour des réformes dans le parti afin de perpétuer l’œuvre de Me Abdoulaye Wade. Mieux, il félicite Modou Diagne Fada et tous les députés du groupe parlementaire des Libéraux et Démocrates «dans leur refus de se faire humilier par un clan qui cherche à s’accaparer de notre appareil politique pour des ambitions crypto personnelles». Toutefois, un bref commentaire s’impose même si l’idée de nous immiscer dans les affaires internes du Pds ne nous effleure pas la tête.

    Par ces propos, Fada & Cie font tomber le masque d’autant que les actes qu’ils ont posés visent plutôt à affaiblir le Pds et son Secrétaire général national, Me Abdoulaye Wade, qui l’a porté en 2012 à la tête du groupe parlementaire des Libéraux et des Démocrates. Un poste qui lui confère un certain nombre de privilèges auxquels il s’accroche au point de faire dans «le faux et usage de faux», selon la présidente désignée du groupe des Libéraux, Aïda Mbodj. Donc, l’invocation de la perpétuation de l’œuvre de l’inamovible Secrétaire général national du Pds n’est que pur mensonge.

    A lire également  Thierno Bocoum : “Des libéraux négocieront avec Macky”

    En réalité, le seul et unique objectif de Fada et sa basse cour c’est d’affaiblir le Pds avant de se jeter pieds et poings liés dans les bras du Président Macky Sall pour des sinécures. Mais, c’est méconnaitre le président de l’Apr – qui apparait aux yeux d’une certaine opinion comme un nain politique – qui va encore émouvoir son monde de par son talent politique. Et ce ne sont pas Moustapha Niasse (Afp) et Ousmane Tanor Dieng (Ps) qui nous démentiront eux qui, aujourd’hui, accourent dès que Macky Sall claque les doigts. S’il nous fallait conclure, nous inviterions Fada et ses vassaux à méditer cette belle citation de Jean jacques Rousseau (Les Confessions) : «Abuser de la confiance de son ami, c’est la pire et la plus abjecte des trahisons».

    A lire également  Le dialogue de Macky vire au monologue

    Pape SARR

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles