More

    Inauguré en juillet 2016: Le « Pont de l’émergence », toujours inachevé

    Il y a quelques semaines, une partie de l’ancien « Pont Sénégal 92 » rebaptisé « Pont de  l’émergence », s’était effondrée installant la peur chez les automobilistes. Bien que ce cratère ait été réparé, ce pont suscite des interrogations puisqu’il est toujours en chantier. Une situation qui pose le problème du non-respect des délais des travaux par les entreprises Sénégalaises et le caractère politicien de l’inauguration du pont.
    Il est 9 heures au quartier Grand Médine. Nous sommes en face du « Pont de l’émergence ». Ici, le trafic est fluide. Une situation bien différente de l’époque où les automobilistes évitaient cette bretelle à cause des embouteillages. Inauguré le 20 juillet 2016, l’ancien « Pont Sénégal 92 » rebaptisé « Pont de l’émergence » peine toujours a être livré. Sur les lieux, les ouvriers de l’entreprise CSE sont toujours visibles. Des grues et des machines sont visibles au milieu de la bretelle. D’autres ouvriers ont élu domicile au niveau de l’ancienne station Oilibya située à Grand Médine où sont stockés du béton, du fer, etc. Pour ce qui est des routes, toutes ne sont pas goudronnées.
    En venant des Parcelles assainies pour emprunter le pont, on constate toujours une dégradation de la route. C’est le même décor qui est constaté à la descente du pont à hauteur des Hlm Grand-Yoff.

    Une situation dénoncée par les populations riveraines.  Assis devant la porte de sa Quincaillerie avec un journal à la main, Vieux Samb, un ancien immigré de la France, ne cache pas sa déception. «Le Sénégal  est un pays sans lois, on vous confie un projet et vous vous en foutez de l’échéance. Et Malheureusement les gens n’osent pas dire un mot,  car ces genres de marchés sont en général confiés aux amis de l’Etat. Ce sont des « entreprises intouchables », dit-il.

    « L’Etat ne tient jamais ses promesses. On nous avait promis une garage moderne, mais… »

    Un avis qu’il partage avec ce chauffeur de «  Ndiagua Ndiaye », trouvé dans la  gargote du garage en compagnie de ses amis, en train de  passer sa commande de déjeuner. « Madame, comme vous le voyez la cause de tout ça, est que l’Etat ne tient jamais ses promesses. Pour preuve, on nous a promis même un garage moderne mais jusqu’à présent rien n’est fait. Tout est politisé dans ce pays; même ce pont en fait partie », se plaint-il.

    A lire également  Cour des Comptes: le juge Mamadou Faye installé ce matin
    A lire également  Bombardier vs Eumeu Sene : Le patron de Lewotoo Production se prononce sur les cachets

    Mme Fall, une dame d’une trentaine d’années, qui attend son bus, ne semble pas être trop dérangée par l’inachèvement des travaux de ce pont. Pour elle,  la majeure  partie du travail a été réalisée. Ce qui reste, ce sont des finitions tout simplement. Et ce n’est pas la peine d’en faire un débat. C’est tout le contraire de Arona  Dia, un  riverain de la Patte d’Oie.« On dirait une maison sans finition, tout est bafoué ici. Rien n’est respecté dans ce pays », dit notre interlocuteur.

    Pour le vieux Samba , l’Etat du Sénégal doit être plus regardant lors qu’il s’agit d’engager des projets de ce genre pour les populations. « C’est l’argent du contribuable  qui a servi à construire ce pont et d’autres projets de l’Etat. Néanmoins,  si c’était en France c’est des pénalités qui vous tomberont dessous », ajoute-il.

    Mais le sujet semble sensible au niveau du CSE. Dans ce chantier, il est difficile de faire réagir les employers de l’entreprise de Btp. Comme s’ils évitaient de s’exposer à d’éventuelles sanctions, les ouvriers, interrogé par Dakar7 se sont débinés. « Allez demander à l’autre », dit-il, chacun. La seule personne qui accepte de nous parler, c’est le chef de service du chantier, mais sous le couvert de l’anonymat. Assis, en compagnie de deux ouvriers, notre interlocuteur explique leur présence sur les lieux. « c’est  pour finir quelques travaux du pont notamment  la canalisation qui traverse la route de Grand-Médine, de Patte d’Oie à Cambéréne », dit-il.

    Dakar7.com

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles