More

    Pour avoir foncé sur un ‘’coxeur’’ : Ousseynou Niang écope de deux ans de prison dont un an ferme

    justiceLe prévenu Ousseynou Niang a été condamné à une peine de 2 ans de prison dont 1 an ferme, en plus de payer une amende de 3 millions de Fcfa à sa victime pour les délits de coups et blessures volontaires. Ousseynou Niang est traduit en justice après avoir foncé sa voiture qui lui sert de myen de transports en commun sur le ‘’coxeur’’, le nommé Mamadou Lamine Ba qui refusait de lui chercher des clients. Des faits, il ressort que le sieur Ousseynou Niang, voulait à tout prix que son véhicule de transports en commun soit le premier à se remplir de clients au détriment de ceux de ses autres collègues, chauffeurs. Le ‘’coxeur’’ ne voulant rien entendre, refuse de céder au caprice d’Ousseynou Niang au motif qu’il y a plusieurs chauffeurs qui sont venus avant lui. Emporté par la colère, il démarre sa voiture et accélère en direction du ‘’coxeur’’ qui tombe et se fracture la cheville. Devant la barre, le mis en cause, Ousseynou Niang présente ses excuses. Seulement, il indique que c’est un accident, et que c’est Mamadou Lamine Ba qui s’est placé devant sa voiture au moment où il la démarrait. Il affirme même que c’est le ‘’coxeur’’ qui lui a trouvé des clients. Quant à Mamadou Lamine Ba, il affirme qu’il n’a jamais eu d’affinité avec son agresseur et que ce dernier le menaçait à chaque fois. Il explique qu’Ousseynou Niang a fait exprès de rouler sur lui car il lui gardait de la haine. L’avocat de la défense dépeint le prévenu comme doté d’une grande méchanceté et qui a toujours détesté sa victime. Mieux, il rajoute que les faits sont graves et qu’il devrait être jugé pour coups et blessures volontaires avec préméditation car Mamadou Lamine Ba a la jambe fracturée et qu’il devra rester 2 mois cloués au lit alors qu’il est père de famille et n’a aucun soutien. Ainsi, l’avocat de la partie civile réclame 5 millions de Francs Cfa en guise de dommages et intérêts. La défense pour sa part, s’excuse des faits pour lesquels son client est jugé à la barre. Il demande ainsi la clémence du juge. Pour le procureur, Ousseynou Niang doit être condamné à 2 ans de prison ferme. Le tribunal a finalement décidé d’infliger deux ans de prison dont un an ferme à Ousseynou Niang et à verser 3 millions de Fcfa en guise de dommages et intérêts à sa victime.

    A lire également  Covid-19 : Khady Khouma, le 9e cas de décès, inhumée à Touba
    A lire également  Mac de Thiès: Un prisonnier s'évade

    WWW.DAKAR7.COM

     

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles