More

    Pour un spectacle parallèle au concert de Bercy : Wally Ballago Seck mis en demeure par ses promoteurs

    seckLa soirée organisée à Bercy et qualifiée de « succès » peut également avoir un goût amer pour Waly Ballago Seck. Si l’on se fie au quotidien Le Quotidien de ce mercredi 29 juin, le fils de Thione Ballago Seck a reçu une lettre de mise en demeure de la part des promoteurs de son concert à Bercy. Il lui est reproché au lendemain de son concert de tenir un autre à Paris, pour le compte d’un autre promoteur. Moustapha Dieng de Senart-Vision et Khadim Dia de Vouzenou, les deux promoteurs à l’origine de la venue de Waly Ballago Seck à Paris pour le concert de Bercy ne décolèrent pas. La preuve, ils n’ont attendu que deux semaines après la tenue de l’évènement pour adresser par l’intermédiaire de leur avocate, Me Fatou Mel Sall Mabeuf, une lettre de mise en demeure pour son concert parallèle tenu au Doks Haussman, au lendemain de son spectacle de Bercy. « Vous n’aviez aucun droit de faire cette soirée encore moins pour un concurrent à vos promoteurs initiaux », a fait savoir à Waly Seck Me Fatou Mel Sall Marbeuf, dans sa correspondance reprise par Le Quotidien dans son édition. Et la robe noire de signifier à Waly Ballago Seck : « Vous avez enfreint la loi française en vous produisant illégalement sur le territoire national au-delà de la période qui vous a été autorisée et justifiée par la délivrance d’une autorisation provisoire de travail et un visa pour l’unique concert du 4 juin 2016 à Bercy… ». A cet effet, Me Me Fatou Mel Sall Marbeuf donne 15 jours au fils de Thione Seck « pour fournir toutes les informations relatives à cette prestation du 5 juin 2015, le nom du producteur, les recettes engendrées par cette soirée, mais également de réparer les préjudices subis par les organisateurs ». Et si Waly Seck ne donne pas suite, dans les délais, à cette lettre qui lui adressée depuis le 20 juin, Me Marbeuf promet de passer à l’échelon supérieur : « Nous mettrons en œuvre l’action en responsabilité et obtiendrons votre condamnation au paiement de dommages et intérêts et autres frais » Selon Le Quotidien, qui a contacté la cellule de communication du chanteur, Waly Seck n’a pas souhaité pas se prononcer sur l’affaire. Cependant, le journal rapporte que leur « interlocutrice » membre de cette cellule de communication, invite Me Marbeuf à interpeller l’organisateur de la soirée incriminée.

    A lire également  COVID-19 : Madagascar affirme avoir trouvé le remède
    A lire également  Oscars: «Moonlight» sacré meilleur film, «La La Land» remporte six statuettes

    WWW.DAKAR7.COM

     

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles