Présentation du rapport de l’OFNAC: Mardi de révélations !

ofnacAvis sans frais pour les personnes visées par une plainte à l’Office National de Lutte contre la Fraude et la Corruption ( Ofnac) . La patronne de l’institution, Nafi Ngom Keïta et ses hommes vont procéder demain mardi, au lancement de leur premier rapport public. La presse nationale et internationale est « vivement conviée » à la couverture de cette activité. Il faut dire que la publication de ce rapport risque de faire grand bruit, si l’ont sait que beaucoup d’autorités sont visées par des plaintes ou ont fait l’objet de dénonciations à l’Ofnac. « Les résultats positifs obtenus par l’Ofnac sont consignés dans son premier rapport annuel qui sera bientôt présenté au chef de l’Etat, avant d’être rendu public », a déclaré au mois d’avril dernier, Nafi Ngom Keita qui procédait au lancement de l’étude-diagnostic sur la perception et le coût de la corruption au Sénégal, en présence du chef du Gouvernement Mahammad Dionne. Elle soutient par ailleurs, que « ces résultats sont le fruit de la mobilisation exceptionnelle des membres du personnel opérationnel de l’Ofnac autour des missions et valeurs organisationnelles ».

Le président de la République l’a dit urbi et orb: « la Crei c’est pour les autres mais l’Ofnac c’est pour nous ». Cela, les autorités qu’il a eu à nommer vont s’en rendre compte. En effet c’est demain mardi que le rapport  de l’Ofnac va être public. Ce rapport, selon Mody Niang ancien conseiller technique et porte-parole de la boîte, est prêt depuis le mois de décembre dernier. Seulement, il n’a pu être rendu public parce que le président de la République n’avait pas daigné accordé une audience à l’équipe de Nafy Ngom Keita. Qu’est-ce qui s’est passé pour que Nafy Ngom Keita et ses collaborateurs décident de rendre public le rapport sans présentation préalable au chef de l’Etat? Nos sources refusent de se prononcer mais la loi est claire à ce sujet: « le rapport doit être rendu public après présentation au président de la République ». Quoi qu’il en soit, les délinquants à col blanc sous le magistère de Macky Sall sont avertis. Leurs cafards seront sur la place publique demain.

WWW.DAKAR7.COM

Comments are closed.