More

    Présidence du Hcct : Tanor pressenti, sur une branche sciée 

    macky-tanorLe Président du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) va bientôt prendre fonction. Ce poste que d’aucuns disent promu à Ousmane Tanor Dieng, le secrétaire général du Parti socialiste (Ps), a vu, hier son projet de loi présenté par le ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba, devant la Commission des lois de l’Assemblée nationale. Selon le garde des Sceaux, Me Sidiki Kaba, qui livrait les contours de cette institution en chantier d’après le quotidien L’As dans sa livraison de ce mardi 21 juin, le Président de cette institution est nommé par décret et le Président de la République peut le révoquer à tout moment. Ce qui met dans les pieds du secrétaire général du Ps, Ousmane Tanor Dieng, une grosse épine dans les pieds. En effet, le secrétaire général du Ps ne peut que voir son parti adopter les mêmes positions que le Président de la République et son parti, l’Alliance pour la République (Apr), sinon la voie de sortie lui sera largement indiquée. Ousmane Tanor Dieng voit ainsi son destin à la tête de cette institution lui être largement indiquée. En tout cas, une telle disposition peut paraître étrange, d’autant plus que, ni le Président de l’Assemblée nationale, M. Moustapha Niasse, ni la Présidente du Conseil économique, social et environnemental (Cese), Mme Aminata Tall, où le Président du Conseil constitutionnel, Papa Oumar Sakho ne sont liés par une telle disposition. Le Président de la République, M. Macky Sall cherche-t-il ainsi à ne laisser aucune marge de liberté à un allié auquel au sein de son parti, des voix s’élèvent pour réclamer leur candidature à la future élection présidentielle ? En tout cas, une telle disposition peut paraître curieuse, pour une institution qui garde sa légitimité par le fait que la plupart de ses membres sont élus du fait de leur statut de conseiller municipal ou départemental. C’est-à-dire élus par leur propre pair. Faut-il le Hctt devra compter 150 membres désignés pour 5 ans. Quatre-vingts d’entre eux seront issus des collectivités locales par élection et 70 seront nommés par le président de la République.

    A lire également  (Commentaire) Bamba Fall au pavillon spécial : Peut-on penser aux risques d’empoisonnement de certains détenus à la prison Rebeuss ?
    A lire également  (Commentaire) Bamba Fall au pavillon spécial : Peut-on penser aux risques d’empoisonnement de certains détenus à la prison Rebeuss ?

    WWW.DAKAR7.COM

     

     

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles