Procès Khalifa Sall : Me Ismaïla Konaté relève « beaucoup de mensonges »

Pour avoir été à côté d’un ancien Premier ministre qui avait « un dossier pareil », Me Ismaïla Konaté évoque des « dossiers pareils » qui passent de « façon cyclique dans un pays ». Selon lui, rapporte L’Observateur, « beaucoup de mensonges ont été dits ici » car dit-il : « La justice, y compris au Sénégal, est rendue au nom du peuple. M. le Procureur est là pour occuper le banc du ministère public. Il est là, demain quelqu’un d’autre sera à sa place. Aujourd’hui, il est là, autrefois, il était plus bas. On croit pouvoir mettre la justice en mission. M. le Procureur, imposons-nous du devoir « , a-t-il fait savoir.

Relevant « quelques curiosités dans ce dossier » de son client Khalifa Sall, la robe noire poursuit: « Nous sommes à l’acte 3. Comment l’IGE, rattachée à l’Etat, peut-elle agir, si on parle de libre administration des Collectivités locales ? Peut-on imaginer le Président envoyer l’IGE vérifier les comptes de l’Assemblée nationale, de la Cour suprême ou du Tribunal ? Ce serait une violation, car étant du ressort de la Cour des comptes. L’article 7 de la Constitution fixe le principe de la libre administration des Collectivités locales ».

http://Dakar7.com

 

Commentaires

commentaires