More

    Que cache la proposition de Jaber de céder Suneor au groupe français Avril

    AvrilWWW.DAKAR7.COM Malgré sa sortie du capital de Suneor, à la suite de sa rencontre avec le Premier ministre du Sénégal, Mouhamed Boune Abdallah Dionne, Abbas Jaber n’abdique toujours pas. Contacté par Jeune Afrique, quelques heures après sa rencontre avec le Premier ministre, l’homme d’affaires franco-libano-sénégalais annonce soutenir le groupe français Avril pour la reprise de Suneor. Une annonce loin d’être fortuite. Le 13 février dernier, profitant du Salon de l’Agriculture de Paris, Abbas Jaber signait avec le groupe Avril un protocole d’accord en vue de la cession de l’activité de trituration de Suneor. Cet accord visait donc à céder les usines Suneor de Ziguinchor et Kaolack.

    L’information, qui avait été révélée à l’époque par toujours Jeune Afrique (l’accord avait été signé dans le plus grand secret), avait fait ruer dans les brancards les travailleurs de Suneor. Ces derniers disaient non à la balkanisation de Suneor rendue agonisante par Abbas Jaber qui, depuis qu’il avait repris l’entreprise, n’avait daigné y apporter le moindre investissement. Alors qu’au moment de sa reprise de Suneor en 2005, il avait promis un investissement de 17 milliards F Cfa dans les cinq prochaines années. Si l’accord de cession signé avec Avril n’avait pu prospérer, c’est que l’Etat du Sénégal, alerté par les travailleurs de Suneor, s’y était opposé.

    Pourquoi donc, aujourd’hui, qu’il a quitté le capital de Suneor, Abbas Jaber revient à la charge pour proposer le nom de Avril pour la reprise de l’entreprise ? Ceci, au moment où on parle de l’intérêt que portent pour Suneor le groupe ivoirien Sifca dont l’actionnaire majoritaire est Olam et l’Algérien Cevital que contrôle Issad Rebrab. «Je soutiens Avril car, c’est à mon avis le seul candidat actuel qui soit capable de structurer réellement la filière arachide et qui connaisse le métier», aurait déclaré M. Abbas Jaber.

    A lire également  L’Anacim arrache les ailes à Sénégal Airlines

    Réagissant à cette sortie de M. Jaber, les responsables du groupe Avril réaffirment l’intérêt qu’ils portent pour la filière oléagineuse africaine et disent être toujours positionnés pour la reprise de Suneor. L’Etat du Sénégal va-t-il accepter à présent, ce qu’il avait refusé, hier ? A savoir, la séparation des activités de trituration et de raffinage de Suneor, comme l’avaient conclu M. Abbas Jaber et le groupe Avril. Du côté des travailleurs de Suneor, la réponse est cinglante : «L’Etat est suffisamment responsable pour ne pas se laisser embarquer par Jaber. Il n’a rien à recommander, il devait le faire pendant les dix années où il tenait Suneor, la conduisant presque à la faillite. Jaber n’est pas fiable».

    La balle reste donc dans le camp de l’Etat car, une séparation des activités de trituration et de raffinage de Suneor équivaudrait à mettre des centaines de travailleurs dans la rue. Le groupe Avril, à travers sa structure Copeol, est déjà présent au Sénégal, avec la reprise des activités de Novasen qui était le deuxième transformateur d’arachide du pays. Ce qui conduirait à des restructurations, si Suneor également tombe dans son escarcelle.

    A lire également  Coton : le Mali, premier producteur en Afrique

    www.dakar7.com

    Articles récents

    PSG : Très bonne nouvelle pour Idrissa Gana Gueye

    Lors de la victoire du Paris Saint Germain (PSG) face à Nice 3-0, Idrissa Gana Gueye a été contraint de céder sa place à...

    LES NOMINATIONS DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020

    Monsieur Pierre FAYE, Conseiller des Affaires étrangères, matricule de solde n° 624.511/C, précédemment Ministre-Conseiller, Conseiller technique au Cabinet du Ministre des Affaires...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020 Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL,...

    FORMES SÉVÈRES DU CORONAVIRUS : UN NOUVEAU MÉDICAMENT À L’ÉTUDE AU SÉNÉGAL

    Aucun remède n’a, jusque-là, été trouvé contre le virus de la Covid-19. Pour autant, les scientifiques du monde entier se tuent à...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles