More

      Qui pour arrêter les dérives guerrières de Trump ?(Par Ibrahima SENE)

    Le Président  des Etats Unis,  Donald Trump,  vient d’ajourner unilatéralement le Sommet  qu’il devait tenir  avec son homologue de la Corée du Nord, pour baliser la voie une «  Paix durable »   dans la Péninsule Coréenne, démilitarisée et dénucléarisée.

    Ce projet de Sommet  résulte de la volonté des Présidents actuels  des deux Corées,  de mettre  un terme à la situation de «  ni guerre, ni paix », ponctuée par des moments de crise grave, qui mettent en péril régulièrement la sécurité des deux peuples, séparés  artificièlement depuis la fin de la deuxième guerre mondiale.

    Cette volonté s’est clairement affichée dans la dynamique  des préparatifs et de la tenue des Jeux olympiques en Gorée du SUD, par la participation d’une forte délégation sportive, culturelle et politique de haut niveau de la Corée du Nord.

    L’aboutissement heureux  de cette dynamique de paix, inquiétait, au plus niveau,  le Japon,  qui y voyait un obstacle à la concrétisation de la volonté de ses dirigeants actuels de remilitariser » leur pays et de lui doter d’armes nucléaires,   afinde jouer, pour les Etats Unis,  dans la péninsule Coréenne, face à  la Chine, le même rôle que joue Israël dans le Moyen Orient,  face à la Russie.

    D’où, les manoeuvres de la Maison Blanche pour torpiller cette dynamique de paix entre les deux Corées, en dressant autant d’obstacles possibles,  à la tenue du Sommet finalement prévu le 12 juin aux Philipines.

    C’est ainsi que Trump décidait de  provoquer la Corée du Nord en imposant à la Corée du SUD, la tenue de nouvelles maoeuvres militaires conjointes dans la Péninsule, qui seraient perçues par la Corée du Nord, comme un retour aux menaces d’hostilités.

    Mais cette nouvelle provocation US n’a pas amené la Corée du Nord à remettre en cause la dynamique de paix.

    Au contraire, elle a continué à donner des gages de sa bonne foi en libérant des soldats américains qu’elle  détenait encore en  ôtage, et a procédé à une destruction publique, sous l’œil de la presse internationale, de son dernier site d’essai nucléaire.

     Mis  ainsi le dos au mur par cette attitude de paix qu’il n’attendait pas de la Corée du nord,  Trump ne pouvait plus ne pas jeter le masque en  prenant la décision d’ajourner  unilatéralement  le  « Sommet de la Paix du 12 juin », suscitant la désapprobation du monde entier, et l’inquiétude, jusqu’au Secrétaire Général de l’ONU,  qui a exprimé vivement ses craintes de voir éclater des hostilités dans la péninsule Coréenne.

    A lire également  Qui pour arrêter Israël ?(Par Ibrahima SENE)

    Il est donc ainsi établi, que la préservation de la dynamique de Paix entre les deux Corées, et son aboutissement heureux, sont  incompatibles avec les intérêts géostratégiques des Etats Unis et du Japon dans la péninsule Coréenne.

    D’où l’exigence  une démilitarisation immédiate de la Zone par le retrait des troupes  d’occupation américaines  de la Corée du Sud, le respect de la souveraineté internationale de ce peuple, et le rejet de la remilitarisation du Papon.

    La satisfaction de cette  exigence,  qui permet la réunification des deux Corées sous la forme du choix souverain de leurs peuples, est le préalable à tout projet de dénucléarisation de la Péninsule Coréenne, et d’une Paix durable dans cette partie du monde, qui sont les objectifs à l’atteinte desquels, les Nations Unies devraient travailler avec fermeté vis-à-vis des USA et du Papon.

    A lire également  Enquête exclusive: Donald Trump, le milliardaire qui voulait être Président

    L’Union Européenne, la Russie et la Chine sont interpellées à assumer toute  leur responsabilité devant l’Histoire, en s’appuyant  sur  leurs poids politiques et économiques, pour  ensemble, barrer la route aux objectifs géostratégiques  des Etats Unis au Moyen Orient et dans la Péninsule Coréenne, qui  ciblent respectivement, l’Iran et la Corée du Nord, en s’appuyant sur Israël et le Japon pour les réaliser.

    La  déstabilisation de la Syrie et  de la  Corée du Sud, est  considérée de cette géostratégie US, comme des dégâts collatéraux nécessaires, pour  pouvoir la justifier aux yeux de l’opinion publique américaine, qui seule, compte pour Trump.

    La guerre politique et commerciale avec les Etats Unis est devenue inévitable pour éviter la déstabilisation du monde entier par la nouvelle géostratégie US au Moyen Orient et dans la Péninsule Coréenne.

                                     Ibrahima SENE PIT/SENEGAL

                                                                                      Dakar le 25 Mai 2018

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles