More

    Rama Yade, séparée de son mari, se confie sur sa nouvelle vie

    Elle a vécu deux ans aux États-UnisCONFIDENCES – Rama Yade, ex secrétaire d’État, chargée des affaires étrangères et des droits de l’homme, puis des sports, a vécu deux ans à Washington. Elle se confie sur ses nouveaux choix de vie. « J’avais besoin de prendre du recul », nous dit-elle.
    Rama Yade a pris sa décision sur un coup de tête, il y a deux ans et demi. Séparée de son mari Joseph Zimet (aujourd’hui conseiller d’Emmanuel Macron), elle était en vacances comme chaque été dans le Sud de la France. « Là, face au Mont Ventoux, que j’ai vu comme une allégorie de la vie politique, une sacrée montagne à gravir, j’ai conclu que l’obstacle était trop grand pour l’instant ». Cette année-là, l’ex secrétaire d’État n’avait pas pu mener à bien son projet de se présenter à la présidence de la République. Elle n’avait obtenu que 353 signatures sur les 500 nécessaires.
    « J’avais envie d’élargir mes horizons, confie-t-elle. De tenter des expériences nouvelles. Alors j’ai décidé de partir aux États-Unis. Mon vieux rêve américain. Après 10 ans de vie politique, 10 ans à tout donner. J’avais besoin de prendre du recul, mieux comprendre le monde. J’ai pris ma petite Jeanne de 5 ans sous le bras. Direction Washington ». Rama Yade a alors dû inscrire en urgence la fillette à l’école fin août à une semaine de la rentrée. « J’ai été hébergée quelques temps par des amis. Comme j’avais déjà effectué une courte mission pour la Banque mondiale, j’ai prolongé notre collaboration, sur les questions de capital humain en Afrique (éducation, handicap, sports…). J’ai plus tard rejoint le think tank (groupe de réflexion) Atlantic Council ».
    Une vie à l’américaine
    À Washington, elle découvre une vie plus cloisonnée qu’en France : « Il y a, dit-elle, le monde des expatriés autour du lycée Français, rythmé par des compétitions parentales pour le plus beau repas international, les événements culturels organisés par les ambassades, le monde politique US autour des lobbies, des multinationales, et bien sûr la Maison blanche… J’ai beaucoup appris à naviguer entre ces mondes ». L’ex secrétaire d’État aux droits de l’homme avoue ne s’être jamais sentie autant française qu’aux États-Unis. « Au parc, les mères de famille de Georgetown ne me parlaient pas tant qu’elles pensaient que j’étais afro-américaine, raconte-elle. Mais dès qu’elles m’entendaient parler français, elles se pâmaient de plaisir : la France fascine toujours les Américains, y compris par les clichés: Piaf, la baguette de pain … »
    Retour en France
    Après deux ans à Washington Rama Yade a souhaité ne pas séparer trop longtemps sa fille de son père et de sa famille, elle a décidé de rentrer en France. « Dans cette nouvelle vie, loin de la politique, j’ai retrouvé une certaine maîtrise du temps. Notamment pour les amis si longtemps négligés. Pour la réflexion, j’enseigne à Sciences po. Je me réarme intellectuellement, mais je ne cherche pas à remonter sur le ring politique. Je vis au jour le jour », conclue-t-elle.

    A lire également  Audio-Découvrez le nouveau single de Joyce Baby "Gadaye"

    Articles récents

    LES NOMINATIONS DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020

    Monsieur Pierre FAYE, Conseiller des Affaires étrangères, matricule de solde n° 624.511/C, précédemment Ministre-Conseiller, Conseiller technique au Cabinet du Ministre des Affaires...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU 23 SEPTEMBRE 2020 Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL,...

    FORMES SÉVÈRES DU CORONAVIRUS : UN NOUVEAU MÉDICAMENT À L’ÉTUDE AU SÉNÉGAL

    Aucun remède n’a, jusque-là, été trouvé contre le virus de la Covid-19. Pour autant, les scientifiques du monde entier se tuent à...

    Urgent-Touba : Serigne Mountakha donne le Ndiguel pour la célébration du Grand magal…

    La décision a été confirmée par le Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké. Regardez...

    Limogeage de Me Moussa Diop: 3e mandat, l’arbre qui cache la forêt

    Me Moussa Diop a été limogé ce mercredi 02 septembre 2020 de la direction générale de Dakar Dem Dikk (DDD). Un limogeage...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles