More

    Réal de Madrid: une vraie machine de guerre

    Froide et impitoyable, la Casa Blanca est à l’heure en Europe. Vainqueurs à deux reprises de Paris (3-1 puis 1-2) en huitièmes de finale puis de la Juventus Turin lors de leur quart de finale aller (0-3), les Madrilènes peuvent déjà se considérer comme demi-finaliste de la Ligue des Champions. Un rendez-vous qu’ils n’ont plus manqué depuis 2010. Quatrième de Liga et deuxième de son groupe de C1 à la trève, on pensait pourtant le Real Madrid embarqué dans une saison blanche après ses deux succès consécutifs en Champion’s League. C’était sans compter sur la capacité de réaction des hommes de Zinédine Zidane, transfigurés depuis la trève.

    S’il y a un joueur qui symbolise cette faculté retour en forme des Merengue, c’est bien Cristiano Ronaldo. Redevenu humain lors de la première partie de la saison avec « seulement » 4 buts inscrits en championnat, le Portugais affole les compteurs depuis le début de l’année. En 2018, CR7 a trouvé le chemin des filets à 24 reprises. Personne n’a fait mieux en Europe. En Ligue des champions, le quintuple ballon d’or a scoré 5 fois en 3 matchs pour atteindre la barre des 120 buts dans la compétition. « Cristiano, c’est Cristiano, toute sa vie il a été un tel joueur, capable de marquer 60 buts par saison. C’est vrai que nous n’en avons pas d’autre capable de le faire mais d’autres peuvent marquer et ils l’ont fait dernièrement » saluait Zidane dimanche après le nul concédé par ses hommes contre le voisin de l’Atletico (1-1) lors duquel Ronaldo avait ouvert le score. Le retour en forme au meilleur des moments qui ne doit pas grand-chose au hasard. En effet, Zizou sait qu’à 33 ans, le Portugais ne peut plus jouer l’intégralité des matchs du Real. Le Français a donc géré le temps de jeu de sa star lors de la première partie de saison, afin de le conserver frais pour les dernières échéances.  Une tactique qui, pour l’instant, porte ses fruits.

    L’élimination en Coupe du Roi par la modeste équipe de Leganes, le 24 janvier dernier, semble avoir fait l’effet d’un électrochoc pour les joueurs madrilènes. Ils restaient alors sur une série de 3 défaites et 2 matches nuls en 8 rencontres. « On n’est pas à la hauteur de ce qu’implique cet écusson. J’espère qu’on a touché le fond parce qu’on ne pourra que remonter. Mais les sensations ne sont pas bonnes » reconnaissait alors Daniel Carvajal.  « C’est ma pire soirée comme entraîneur. Il s’agit d’un échec personnel », avouait de son côté Zinédine Zidane.  Une défaite semble-t-il salutaire puisque depuis, la Maison Blanche a remporté 12 de ses 15 matches toutes compétitions confondues et n’en a perdu qu’un seul. L’entraîneur Français a depuis décidé de s’appuyer sur ses cadres. Une tendance que confirme le retour en force du trio du milieu de terrain madrilène Casemiro, Kroos, Modric qui fait les beaux jours du Real depuis près de 3 ans. Même son de cloche du côté des couloirs où Carjaval et Marcelo ont écarté toute concurrence

    A lire également  Basket: La "Junior Nba Sénégal" lancée officiellement

    Ce retour aux fondamentaux a permis au Real de retrouver sa stabilité au meilleur moment avant d’aborder les phases finales de la Ligue des champions. Face à un PSG ambitieux au match aller, les Merengue ont su imposer leur loi grâce à cette faculté à forcer la décision en fin de match (3-1). Fort de leur succès, les partenaires de Karim Benzema ont totalement fait déjouer les Parisiens au Parc des Princes sans jamais leur laisser croire à un éventuel retour (1-2). Un succès sans contestation qui a apporté aux Madrilènes la confiance nécessaire au moment d’affronter les meilleures équipes européennes. Quatrième de Liga, le Real sait qu’il n’a plus que la Ligue des champions qu’il chérie tant pour sauver sa saison.  «Quand la lumière de la Ligue des champions s’allume, ce club a une force différente et l’histoire l’a montré. Ce serait logique qu’il soit à nouveau proche de gagner», reconnaissait d’ailleurs l’entraîneur de l’Atletico Madrid Diego Simeone dimanche. Le technicien sait de quoi il parle : son équipe a perdu deux fois en finales de C1 face au Real en 2014 et 2016, puis s’est fait sortir en demies, en 2017, par le même adversaire…

    A lire également  HENRY CAMARA "MA PLUS GRANDE DÉCEPTION C'EST DE JOUER POUR LE SÉNÉGAL ..."

    sport24

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles