More

    Réforme de l’orthographe à partir de la prochaine rentrée en France : Qu’en sera-t-il au Sénégal ?

    C’est Tf1 qui donne l’information. La réforme orthographique qui avait été approuvée depuis 1990 par l’Académie française sera adoptée, dès la rentrée prochaine (septembre 2016) en France. 24 000 mots courants sont concernés par cette réforme qui, depuis qu’elle avait été approuvée en 1990 par l’Académie française, fait débat en France. La réforme, qui entre en vigueur en septembre 2016, consacre notamment la suppression de l’accent circonflexe, du trait d’union, ainsi que la simplification de certains mots. D’ores et déjà les éditeurs des manuels scolaires sont invités, lors de la rentrée prochaine, à faire porter sur les livres des macarons avec la mention « Nouvelle orthographe ». Si la France l’applique à partir de la rentrée prochaine, l’on se demande ce que vont faire les autres pays dont le Sénégal, qui ont comme langue officielle : le Français.

    A compter de la rentrée scolaire et universitaire prochaine en France, maître s’écrira maitre. Porte-monnaie sera en un seul mot : portemonnaie. On assistera à d’autres écritures, par exemple : ognon substituera oignon, nénuphar s’écrira désormais nénufar. Le «i» devant « gn » n’est pas étymologique. Il va falloir prononcer « diagniostic » et non « diagnostic » ou encore « pognard » à la place de « poignard », à titre illustratif. Les raisons de cette réforme sont que les Français ont de plus en plus du mal à maîtriser les règles orthographiques et qu’il convient de les rendre plus simples. Le site du journal Le Point note, à ce propos, que l’Académie française avait déjà préparé en 1990 son plaidoyer. Car, selon elle, il est important de «continuer à apporter à l’orthographe des rectifications cohérentes et mesurées qui rendent son usage plus sûr, comme il a toujours été fait depuis le XVIIe siècle et comme il est fait dans la plupart des pays voisins».

    A lire également  Macky Sall réaménage sa Com' : El hadj Kassé fait son come-back
    A lire également  «Panama papers» - Utilisation de sociétés offshore : Pape Mamadou Pouye épinglé

    Cet argument ne convainc pourtant pas le professeur de Lettres classiques, Julien Soulier. «Est-ce qu’on supprime les dates de l’Histoire de France sous prétexte que ce n’est pas facile à retenir ? Non. Il est plus simple, plutôt que de soigner le malade, de casser le thermomètre. Et là, en l’occurrence, on casse le thermomètre plutôt que de soigner les difficultés en orthographe que connaissent les élèves d’aujourd’hui», soutient-il dans des propos sur Tf1 et rapportés par le site du journal Le Point.

    Qu’en sera-t-il de cette réforme orthographique sur le Français à partir de la rentrée prochaine au Sénégal. Sera-telle immédiatement en vigueur au Sénégal et dans les autres pays de l’espace francophone ? Ou repoussera-t-on sa mise en vigueur dans nos pays, vers d’autres rentrées prochaines ? Quoi qu’il en soit, les pays de l’espace francophone n’auront d’autres choix que de suivre la France dans cette réforme orthographique.

    WWW.DAKAR.COM

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles