Réhabilitation du siège du quotidien « Le Soleil »: L’ARMP freine Yaxam Mbaye(Document)

Nommé à la tête du quotidien Le Soleil, il y a juste 6 mois, Yaxam Mbaye se fait déjà épingler par l’Autorité de régulation des marchés publics(ARMP). En effet, les services de Saer Niang ont ordonné l’annulation de l’attribution provisoire du marché relatif à la réhabilitation et à la construction sur le site de la SS PP « Le Soleil ».

Cela fait suite à une demande de renseignement et de prix à compétition restreinte à l’issue de laquelle 5 entreprises(Pres Higth tech, Africa Baraka consortium, Entreprise de Génie civile et de Réseaux Divers(EGRD), Sénégalaises de construction et d’ameublement, GETRACO) ont été invitées à soumissionner. Soupçonnant l’autorité contractante à savoir Le Soleil d’avoir « fait des manipulations à rendre l’offre de l’attributaire(EGRD) conforme », GETRACO, recalée, a alors introduit un recours gracieux auprès de l’ARMP.

Dans sa décision rendue le 24 mai 2018 et dont Dakar7, l’ARMP donne raison à l’entreprise GETRACOM après avoir relevé des irrégularités qui motivent l’annulation de toute la procédure.

« Considérant que l’article 69 du Code des Marchés publics prévoit qu’il ne peut y avoir de négociation avec les candidats et aucune modification des offres ou des prix ou des conditions de concurrence ne peut être demandée, offerte ou autorisée; que la commission peut, toutefois, corriger les erreurs purement arithmétiques découvertes au cours de l’examen des offres et peut demander aux candidats de préciser la teneur de leurs offres afin d’en faciliter l’examen, l’évaluation et  la comparaison; considérant que la clause 11.5 de la demande de renseignement et de prix à compétition restreinte  prévoit que les offres considérées conformes sont vérifiées par l’autorité contractante et que lorsqu’il y a une différence entre le prix unitaire et le total obtenu en multipliant le prix unitaire par quantité, le prix unitaire prévaut », explique l’ARMP

Qui ajoute: « Considérant qu’il ressort de l’instruction que, même si l’entreprise EGRD a précisé par écrit, que son offre financière est de 20 278 818 F CFA, le cumul des sous totaux de celle-ci donne le montant de 20 579 982 F CFA; qu’en retenant le montant déclaré par EGRD qui ne correspond pas à celui découlant du cumul des différents sous totaux, la commission des marchés a violé les dispositions précitées; qu’ainsi, l’autorité contractante n’a pas justifié sa décision »

Par conséquence, le gendarme des marchés publics pense « qu’il y a lieu d’annuler l’attribution provisoire et ordonner la reprise de l’évaluation ».

http://Dakar7.com

 

Comments are closed.