Rejet massif des listes de Y.AW: les Khalifistes de France demandent la poursuite des préfets en Justice.

                                COMMUNIQUÉ

Nous, Khalifistes de France, apprenons avec stupéfaction le rejet de plusieurs listes de coalitions de l’opposition par les autorités administratives dans le cadre des élections locales prévues le 23 janvier 2022.L'administration territoriale ne peut en aucun cas être utilisée par un parti politique pour accomplir des forfaitures anti-démocratiques en éconduisant des listes de coalitions de l'opposition pour des raisons fallacieuses et en violation du code électoral.En cas de refus de la possibilité de rectification des listes jugées incomplètes par un préfet et sous-préfet, nous appelons les mandataires de liste lésés à se pourvoir devant la cour d'appel (article L.288 du Code électoral). Nous invitons également les coalitions de l'opposition à poursuivre en justice tout préfet ou sous-préfet faisant fi du code électoral à des fins partisanes.En outre, nous appelons l’opposition à saisir les juridictions compétentes pour l’invalidation des listes de la mouvance présidentielle, irrecevables car violant la loi 2010-11 du 28 mai 2010 sur la parité.Nous déplorons la destruction, par le régime en place, de nos acquis démocratiques obtenues de hautes luttes depuis les années soixante et demandons au Président de la République, président de l'APR, à faire cesser cette énième tentative de sabotage d’élections.Nous lançons un appel au Président de la République, aux dirigeants de partis politiques et militants, à concourir à la tenue d’élections municipales et départementales dans la paix et la transparence pour faire jaillir les valeurs démocratiques de notre pays.                                             La Cellule communication

Comments are closed.