More

    Réplique salée de Sokhna Diarra cissé à Thérèse Faye: « On ne peut pas interdire à la directrice des jardins d’enfants du Sénégal babiller »

    J’aurais pu être fière de voir une jeune fille secrétaire générale des jeunes (garçons et filles) d’un parti politique , mais je préfère que ce soit avec une légitimité légendaire.

    Thérèse Faye a encore raté une occasion de se taire. Mais on la comprend. Si elle n’arrive pas à être acceptée comme leader par ses pairs, il faut bien qu’elle sécurise son poste en chantant les louanges de celui qui l’a parachutée.

    La correction et la politesse ne sont pas apprises en politique, mais à la maison ou à l’école depuis la petite enfance.

    Tiens! Parlant de petite enfance, c’est à vous qu’on a confié nos enfants d’ailleurs, pouvons-nous compter sur vous pour en faire des « pas comme vous » demain?

    Votre insolence due à votre aridité intellectuelle nous laisse sans voix. Arrêtez d’être une 3P (Payée Pour Parler) et prouvez-nous que vous méritez bien votre poste.

    A lire également  20 ans de travaux forcés: Modou pousse-pousse poignarde son ami

    Une opposition qui ferme les yeux sur les dérives d’un gouvernement ne s’appelle plus opposition. Nous avons des inquiétudes que nous partageons avec le peuple Sénégalais, et attendons du gouvernement à qui nous payons le salaire avec nos impôts des éclaircissements. Nous parlerons de pétrole, de gaz et même d’uranium aussi longtemps que lumière ne sera pas faite sur l’affaire du petit frère du président et ses fameux contrats.

    Économisez votre énergie pour vous faire accepter dans l’instance que vous prétendez diriger au lieu de vous attaquer à plus fort que vous.

    On ne peut pas s’asseoir sur deux chaises à la fois, sinon on risque de se retrouver entre les deux.

    Sokhna Diarra Cissé présidente de la convention nationale de le jeunesse féminine du Grand Parti

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles