(Reportage) Port de lunettes contrefaites : Quand la frime met les yeux en péril

Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Il est 13h 00. Nous sommes à la Faculté des Sciences juridiques et politiques.  L’ambiance est calme. Il n’y a pas assez d’étudiants. Ils sont en pleine période d’examen de rattrapages. Mohamed en fait partie. Vêtu d’un jean et t-shirt noir et blanc, il porte des lunettes claires. Ici à la faculté de droit, les lunettes font partie de l’identité de l’étudiant. Mais la plupart d’entre eux portent des lunettes plus pour la frime  en se mettant déjà dans la peau d’un futur avocat, juriste ou autres…. Sont-ils conscient des dangers sanitaires auxquels ils s’exposent?  Pas si sûr avec Mohamed. Etudiant en Master 2, il porte des lunettes photos grey qui ne sont prescrites par un médecin. «Si je porte ces lunettes, c’est pour me protéger contre le soleil et la lumière de ma machine », dit-il. Pour ce jeune étudiant, porter des lunettes sans l’avis d’un ophtalmologue importe peu.

 « je porte des lunettes par effet de mode »

A côté de lui se trouve une demoiselle. Vêtue en « jean » et body bleu, Mouslimatou est une jeune étudiante de la Faculté des sciences juridiques et politiques. Contrairement à son camarade, elle porte des lunettes qui lui sont prescrites par un ophtalmologue. Elle souffre d’une maladie des yeux depuis la classe de seconde. « Je porte des lunettes car je souffre de la myopie », confie-t-elle. A 100 m d’ici, Bintou Kounta, une étudiante de teint clair, élancée, sac à la main et ces lunettes sur le visage, rigole avec condisciple. Elle reconnait qu’elle porte des lunettes juste par plaisir. « je porte des lunettes dans le seul but de me protéger contre le soleil et aussi par effet de mode », dit-elle. Avant de poursuivre: « En effet je porte différentes types de lunettes de soleil mais cela n’affecte en aucun cas mes yeux mais ça m’aide à bien voir si je marche sous le chaud soleil. »

Trouvé assis à côté de la Brioche dorée de l’université Cheikh Anta Diop, Seydina Ndiaye est un  jeune vendeur de lunettes. Il vend différentes catégories de lunettes. Il soutient avec l’effet de mode, sur 10 clients, les 8 sont des femmes. C’est pourquoi, dit-il, il vend plus de lunettes femmes que d’hommes. En effet le prix varie selon la catégorie  des lunettes.

« Les contrefaçons de lunettes de soleil offrent 0 % de protection »

Même si beaucoup de Sénégalais l’ignorent, le port de lunettes contrefaites met en danger nos yeux. Dans un reportage réalisé par BFMTV, nos confrères indiquent que les lunettes de soleil contrefaites sont fabriquées avec des matériaux et des verres qui ne respectent absolument pas les normes de santé et de qualité européennes. Sur le plan de la monture, le problème est moins grave (elles se casseront sûrement plus facilement…), mais lorsqu’il s’agit des verres censés protéger vos yeux des rayons UV nocifs c’est votre santé oculaire qui est en jeu ! Dans la plupart des cas, les verres montés sur les contrefaçons de lunettes de soleil offrent 0 % de protection car il s’agit de simples verres teintés sans aucun filtre ! L’effet est même pire que de ne pas porter de lunettes de soleil : certains verres teintés favorise la dilatation de la pupille ce qui favorise la pénétration encore plus élevée des rayons UV nocifs… D’autre part, pour en revenir à la monture contrefaite, les matériaux utilisés peuvent être cancérigènes ou particulièrement blessants en cas de choc. L’économie réalisée sur un tel achat risque donc de coûter bien cher…

Fatoumata Ba, (Stagiaire) Dakar7.om

Commentaires

commentaires