More

    Résumé de la vision de la construction d’un Sénégal Prospère

    Après l’analyse des différentes politiques publiques menées depuis l’indépendance jusqu’à nous jours avec le plan Sénégal émergent, nous avons constaté une faille qui en réalité a plombé le décollage économique et sociale de notre cher pays. Les différents politiques ne sont pas centrées sur le ménage sénégalais. Elles ne s’intéressent pas au détail à savoir l’unité constitutive de base de la capacité nationale. Elles reposent souvent sur le découpage administratif, voir géographique, agro écologique, sur l’économie de rente, sur l’appartenance géographique selon la position, et l’influence au sein de l’appareil d’Etat. Elles sont orientées croissance via le PIB qui n’est pas un bon indicateur de progrès social et économique pour le ménage Sénégalais. Tout le monde a attendu dire qu’on ne voit la croissance dans le panier de la ménagère. Certains défenseurs du régime diront que c’est un processus qui prend du temps mais la croissance finira par tomber dans le panier de la ménagère. Elle ne tombera jamais dans le panier tant que le support de la croissance reste le PIB et que le modèle économique de développement reste extraverti. Pour cela, il faut inverser le modèle économique pour qu’il soit basé sur la capacité du ménage et que la somme des capacités des ménages soit l’indicateur de mesure de la force ou de la puissance du pays. C’est pour inverser cette tendance, que nous avons passé cinq années à observer les ménages sénégalais.

    Une pratique de terrain avec une observation minutieuse des acteurs des différents secteurs de la vie nationale nous a permis de classer les groupes humains composant notre nation sur une échelle ( Echelle Cissokho) avec 10 catégories ou niveaux. Cette catégorisation repose sur 4 facteurs clés (l’énergie, le savoir, le savoir-faire, et l’avoir). Ces facteurs sont complétés par une étude socio- comportementale du Sénégalais en vue de trouver des solutions orientant le comportement sous forme d’une politique assortie d’une stratégie pour changer les comportements pour faciliter voir accélérer le progrès social et économique du Sénégal. Cette catégorisation issue du terrain (voir en annexe la catégorisation) a été couplée avec notre vision d’un Sénégal Prospère irréversible reposant sur un socle de 10 commandements (en annexe), de 9 missions (en annexe), sur des groupes humains répartis en 10 catégories ou niveaux (en annexe) dans un horizon temporel de 40 ans avec une cascade de changement fondamental perceptible sur un pas de temps 10 ans.

    A lire également  Présidentielle: Pr. Malick Ndiaye vote Idy
    A lire également  Retrouvailles du Ps: Bamba Fall pose ses conditions

    L’analyse croisée entre les 10 commandements, les 10 catégories de groupes humains sénégalais, et les 9 missions issue de notre vision d’un Sénégal prospère a permis d’avoir pour chaque groupe humain une stratégie de son développement en lien avec les 9 missions sur les quatre composantes principale de leur force ( Energie, savoir, savoir-faire, et avoir). La compilation et la mise en cohérence de ces différentes forces a permis d’aboutir à une politique de développement du Sénégal centrée sur l’unité de base constitutionnel de la Nation à savoir le ménage.

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles