REVUE DE PRESSE DU 24 JUILLET 2015 La convocation de Barthélémy Diaz au menu

La convocation de Barthélémy  Dias, abreuve la une des journaux ce matin. Barthélémy Diaz  à la une du quotidien  Las  est «  dans le collimateur  de la justice »,    à propos de la destruction de panneaux publicitaires. Le journal révèle que Cinq agents de sa mairie sont à garde à vue au commissariat central.  Quant au maire de Mermoz Sacré cœur,  le  journal nous révèle  qu’il a « brandi son immunité parlementaire pour pouvoir échapper à la prison ». Même son de cloche à la une de la tribune qui lance « convoqué à la  sûreté urbaine, Barthélémy Diaz  se réfugie  derrière son immunité parlementaire,   cependant  ont été arrêté  six  de ses agents. Le quotidien  quant à lui parle de faux bon. Pour le journal  le maire de Mermoz/Sacré-cœur a porté son effigie de député pour justifier son refus de répondre à la convocation de la police. Si Diaz, qui est actuellement en voyage, peut se dissimuler sous l’ombre de sa fonction de parlementaire, tel n’est pas le cas pour les autres agents de la mairie » note le quotidien.

La  tribune titre sur  « yen a marre » qui lance une campagne contre les coupures d’eau et d’électricité   « Les coupures d’eau et de courant reviennent avec insistance  depuis plusieurs semaines », a déclaré Fadel Barro dans les  colonnes du quotidiens. Ladite campagne de mobilisation sera marquée notamment par de grands rassemblements, après le ramadan (mi-juillet), à Dakar et partout dans le pays,  « c’est pour dire aux autorités que nous voulons une solution définitive à ces coupure » a-t-il poursuivi.

Le populaire aborde l’affaire des heures supplémentaires. Amadou Bâ fait quelques révélations relatives au dossier : « le gouvernement justifie ses correctifs » titre le journal. Pour  M. Bâ  tout le monde percevait des heures supplémentaires, même des agents en congé mais toutefois précise le ministre « le gouvernement n’a pas le droit  et ne peut pas supprimer les heures supplémentaires »images

 

Commentaires

commentaires