Revue de presse du jour : La libération d’Ama baldé et le PUDC en exergue

imagesLes quotidiens du jour traitent  la  sortie de prison du lutteur Ama Baldé ainsi que  le lancement du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC)

Après sept jours passés à Rebeuss pour violences et voies de fait sur un agent de la force public dans l’exercice de ses fonctions, ’Ama perd à tous les coups’’, souligne Walfadjri. ‘’Conscient qu’une condamnation ferme d’Ama Baldé est, sans doute, synonyme de sa radiation’’ de l’arène, les juges l’ont dispensé de peine, indique le journal, estimant  par ailleurs que ‘’la clémence de la justice a prévalu dans cette affaire’.

Dans la foulée, rapporte L’Observateur : «  Ama Baldé a écopé d’une peine d’amende de 50.000 francs CFA. ‘’Le lutteur a été sauvé par sa posture. Il a même serré la main du policier Barka Ngom à la barre pour lui demander pardon’’.  L’As pour sa part affiche : ‘’Le chef de file de l’écurie Falaye Baldé préserve son statut de lutteur et ne risque aucune sanction du Comité national de gestion (CNG) de la lutte’’.

.Autre sujet en exergue le lancement du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC. D’un coût estimé à 422 milliards de francs CFA, le PUDC a été officiellement lancé la veille par le chef de l’Etat, dans le but de ‘’corriger les disparités persistantes liées à l’accès à l’eau, à l’électricité et aux services sociaux de base en milieu rural’’, rapporte le quotidien national Le Soleil, citant Macky Sall.

‘’Macky annonce 422 milliards pour le monde rural, dont 113 en 2016’’, note Le Populaire, mettant en exergue des déclarations du président de la République, selon lesquelles le monde rural ‘’sera émergent bien avant l’émergence du Sénégal’’ projetée en 2035.

‘’Plus qu’un programme, le PUDC résume la philosophie du président Macky Sall dans son action à la tête du pays’’, c’est-à-dire l’ambition ‘’de promouvoir un développement inclusif et équitable pour les zones rurales du Sénégal’’, soutient le journal Le Quotidien..

Enquête lui, a mis l’accent sur les 13 années de conflit autour des terres de l’aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD). Selon ce journal, l’installation de cette infrastructure a‘’ laissé des stigmates qui risquent d’être pérennes’’.

En fin Libération s’intéresse à un projet de construction de 19 complexes frigorifiques lancé par le ministère de l’Economie maritime. ‘’Micmacs autour de 10,5 milliards FCFA’’, titre le journal  au moment où le  Témoin quotidien relate comment le littoral de Dakar ‘’a été privatisé

Commentaires

commentaires