Revue de presse du jour ;Le renvoi du procés Hissein Habré au menu

imgresPoursuivi pour crimes contre l’humanité, crimes de guerre et torture, le procès de l’ancien président tchadien Hissein Habré, ouvert lundi  devant le CAE  est renvoyé jusqu’au 7 septembre prochain.  La quasi-totalité  de la presse quotidienne en ont fait une ce matin

.  Ce procès qui  avait été renvoyé une première fois pour refus de comparaître fait  dire au  Populaire «  ‘’Habré brouille toutes les cartes’ alors que Walfadjri trouve que la stratégie de défense adoptée par Hissein Habré «semble porter ses fruits. Du moins pour le moment.

Le journal Le Quotidien  pour sa part trouve que  La présence à la salle d’audience de M. Habré ‘’n’a pas servi à grand-chose’’, au deuxième jour du procès. Car il ‘’a choisi de garder le silence en ignorant les interpellations du président de la Chambre d’assises qui a commis d’office les avocats Mbaye Sène, Mounir Ballal et Abdou Gningue pour assurer sa défense’’.

Waa Grand Place trouve «  prévisible » avec le boycott des conseils de Hissein Habré, la Chambre africaine extraordinaire d’assises était obligée de commettre des avocats d’office pour assurer les intérêts de l’accusé’’. D’où le renvoi du procès. » Soutient le journal.

Dans la foulée,  le quotidien L’As  trouve que  ‘’Ce délai, selon le juge, permettra aux trois avocats commis d’office par la Cour pour la défense de l’accusé, de s’imprégner du dossier. De cette manière, ‘’Hissein Habré a gagné la première manche qui l’oppose aux Chambres africaines extraordinaires’’ souligne Direct Info. Le tribunal spécial chargé de juger l’ancien homme fort de Ndjaména qui ‘’ a réussi à faire reporter le procès’’.

Toutefois,  Mbacké Fall, procureur général près les CAE, dans les colonnes de Sud Quotidien, évoquant l’éventualité pour l’accusé de récuser les avocats commis, signale ‘’qu’il n’appartient pas  à l’accusé de récuser qui que ce soit, car il n’en a même pas la possibilité+’’.

Autre sujet en exergue, le conseil   des ministres décentralisé à Fatick . Si réwmi quotidien  trouve que  Macky Sall rate son retour au bercail, Le populaire lui juge  son accueil plus que chaleureux  « Macky Buur Sine à Fatick » soutient le journal

En politique , les convergences  socialistes  affiche réwmi quotidien soutiennent que  le Ps ne saurait  suivre un président qui « tâtonne » affiche le journal

Commentaires

commentaires