More

    Revue de presse du jour : les quotidiens rebondissent sur la loi sur le règlement intérieur de l’An

    imagesLes  quotidiens de ce mardi, rebondissent sur  la loi sur le règlement intérieur de l’assemblée nationale. Cette modification votée par l’hémicycle la semaine dernière a suscité  encore beaucoup de controverses. Certains  ont  même saisi le Conseil constitutionnel. « Les députés mettent la pression sur les cinq sages », affiche La Tribune, qui évoque « un mauvais compte » : « le compte n’était pas bon », ajoute-t-il faisant allusion aux résultats du vote des députés, après l’examen de la loi, à l’Assemblée nationale.  

    L’Observateur, pour sa part, publie la liste des députés ayant déposé le recours en annulation auprès de cette institution que sont entre autre Thierno Bocoum, Mamadou Diop Decroix, Modou Fada Diagne, Oumar Sarr N° 2, Mamadou Lamine Diallo, El Hadji Diouf, Aïssata Tall Sall et Abdoulaye Baldé. »Les rideaux ne sont pas encore tombés sur le vote de la proposition de loi portant modification du règlement intérieur de l’Assemblée nationale » soutient le journal.

    A lire également  Concours général édition 2016: Les noms des meilleurs élèves dévoilés

    Rewmi Quotidien dans la foulée  signale un recours déposé au Conseil constitutionnel par des députés issus de l’opposition et certains de leurs collègues élus au nom de la majorité présidentielle, une  démarche  qui a bien sur  pour but d’annuler ces nouvelles dispositions qui régissent le fonctionnement du parlement » argue Thierno Bocoum.

    A lire également  Jamil Thiam journaliste sénégalais en détention en Gambie!

    Pendant ce temps Moustapha Diakhaté,  le président du groupe BBY à l’Assemblée nationale,  « reconnaît l’existence d’une erreur dans le décompte » des voix à la une de l’Enquête.  Toutefois M. Diakhaté « estime que cette méprise n’est pas de mauvaise foi », rapporte le même journal

    En fin, Témoin au quotidien juge   que « le combat contre la proposition de loi (…) continue » et  renseigne que le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, a été « saisi » avant le Conseil constitutionnel, en vue de l’annulation de cette modification controversée.

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles