Revue de presse du jour ; Macky face à la menace terroriste en exergue

Face à la menace terroriste dans la sous-région, le chef de l’Etat qui était a la conférence internationale sur Islam et paix, a été ferme selon  journal Enquête qui  titre : ‘’Les directives de Macky Sall’’. Enquête met en exergue le ton ferme du chef de l’Etat qui déclare qu’il ‘’n’ya pas de dialogue possible avec les terroristes’’.

Le Quotidien, soutient  ‘’Macky Sall mène le jihad’’  et démontre  le chef de l’Etat est convaincu que ‘’c’est en opposant une véritable résistance aux terroristes qu’on parviendra à faire face à leurs attaques’’.
Selon lui, ‘’on doit renforcer la protection, surveiller les mosquées’’.

Au sujet de la conférence de Dakar, Le Soleil signale que ‘’Macky Sall appelle à la tolérance entre religions et communautés’’. Le chef de l’Etat a exhorté les participants à ‘’rendre audible la voix de la paix et de la fraternité à travers le monde’’, note le journal.
imgresLa publication ajoute que le président de la République leur a également demandé ‘’de contribuer à la réflexion pour l’instauration d’une paix durable entre les religions et les communautés’’.

 

En éducation, L’As évoque un scandale de fraude aux BFEM à Ngaaparou-Somone et titre : ‘’Un président de jury file les corrigés à son élève’’. Selon le journal, ‘’l’attention du correcteur des épreuves de SVT (Sciences de la vie et de la terre) a été attiré par le fait qu’un candidat de ce centre avait donné les réponses que celles qu’il y a dans le corrigé remis aux correcteurs’’.
‘’L’enseignant a saisi sa hiérarchie qui a découvert finalement que l’élève en question a traité toutes les épreuves en copiant textuellement les corrigés. Démasqué et arrêté par les gendarmes de la localité, l’élève a avoué avoir obtenu les corrigés par l’intermédiaire de son professeur de français (…)’’’, ajoute L’As.
Les journaux Le Témoin au quotidien s’intéressent au Concours général, cette fête de l’excellence instaurée depuis 1961 pourprimer les meilleurs élèves des classes de 1ère et de Terminale dans les différentes matières.

‘’Les lycées, ces fabriques de cancres’’, titre le premier quotidien qui relève les ‘’contre-ormances’’ des établissements ‘’dont les noms rimaient jadis avec excellence (…)’’.
L’édition 2015 qui sera célébrée jeudi au Grand Théâtre de Dakar est une ‘’hécatombe’’ note Sud Quotidien qui souligne qu’aucune distinction n’a été décernée en philosophie par exemple. Dans le journal, le Pr Mamoussé Diagne déclare : ‘’Pr Soulyemane Bachir
Diagne (parrain de l’évènement) assistera à un véritable désastre’’.

Commentaires

commentaires