Revue de presse du vendredi 3 juillet Idi, Ama, électricité, au menu

imagesDevant le tribunal de fla grand délit aujourd’hui  Ama Baldé  « risque gros » selon réwmi quotidien au moment où Tribune sport parle de « vendredi de tous les dangers pour Ama ».

L’enquête affiche « jugé pour violence et voie de fait à agent public, Ama retient son souffle.  Il encourt entre  «  un mois  à trois ans de prison ferme » renseigne grand place avant  de préciser : «  la hiérarchie politique contre toute conciliation.

En attendant, il n’y aura plus   de face à face entre « balla Gaye  Sathies  »renseigne grand place.

La sortie d’Idrissa seck est aussi à la une  grand place ou il  rappelle sans ambages  la date des élections  à Macky  « c’est 2017 pas de tergiversation » a-t-il déclaré avant de  poursuivre  « Sall et son régime incompétent ont montré leur carence »

A une de la  tribune Idrissa seck  lance  que Macky se « détache HONTEUSEMENT  des aspirations des populations »

La recrudescence des  délestages,  autre sujet traité par les quotidiens du jour,  le populaire renseigne que « communes de Tamba  sont privées d’électricité depuis deux jours » alors que la tribune brandit que «  la banlieue menace de déclencher les émeutes de l’électricité » si rien n’est fait.

A la une de Sud quotidien Racine  sy  « encense le ministre  du tourisme et des transports aériens sortant Abdoulay  Diouf Sarr.   Même son de cloche à une du  Populaire ou il maintient   «  Abdoulaye Diouf Sarr est un ministre ouvert ».

A propos  de la cour des comptes,  affiche le populaire,  les députés poursuivent la bataille hors de l’assemblé.    Certains demandent l’annulation pure et simple du scrutin pour reprendre tout à zéro

Sud quotidien,  d’un autre côté,  affiche les propos de Mamadou Mbodj du forum civil sur la récurrence de la mauvaise gestion  « l’impunité est nourrie par le clientélisme politico religieux » a dit M. Mbodj à la une du journal.

Commentaires

commentaires