More

    Revue du code électoral: le FPDR accuse Macky Sall de faire du « forcing »

    FpdrL’opposition Sénégalaise est réprimée et bâillonnée ! C’est la conclusion que l’on pourrait tirer des complaintes du Front patriotique. En effet, Selon Mamadou Diop Decroix, les dérives multiformes du régime de Macky Sall risquent de conduire le Sénégal à des perturbations post-électorales.

    Le front patriotique n’arrive toujours pas à digérer les résultats du référendum du 20 Mars. Et la révision controversée du code électoral qui survient après cette consultation populaire, continue de « traumatiser » l’opposition. Et d’après Diop Decroix, leader du Front patriotique, les dérives du régime de Macky Sall qui se poursuivent, risquent de mettre en péril, les solides bases de la paix civile et la stabilité sociale qui prévaut dans notre pays. « La guerre civile en Cote d’Ivoire a été déclenchée à cause d’un processus électoral tordu. Le quart de siècle que le Sénégal a traversé sans perturbations post-électorales est dû à l’esprit de consensus qui a constamment prévalu sur la matière électorale, entre acteurs politiques du pouvoir et de l’opposition. Les présidents Abdoulaye Wade et Abdou Diouf ont joué un rôle déterminant dans l’avènement et la consolidation de ce consensus », a fait savoir le porte parole du front patriotique. Dénonçant l’entêtement du président Sall, Diop Decroix d’ajouter :  « Est ce raisonnable que Macky nous dise : « vous ne faites pas confiance à Abdoulaye Daouda Diallo mais il organisera les élections quand même ». Nous voulons juste qu’une autorité consensuelle organise les élections. C’est notre droit le plus absolu, de veiller à la bonne marche du pays. Le mode de scrutin mixte a été établi pour garantir une stabilité à l’assemblée nationale mais le schéma du régime actuel, c’est d’avoir une majorité écrasante pour que les autres ne soient réduits qu’à amuser la galerie ». Dès lors, il réclame l’oreille attentive du Chef de l’Etat. « Nous appelons solennellement le président Macky Sall à écouter son opposition sur les objections qu’elle soulève sur le processus électoral et à en rechercher des solutions. La stratégie du forcing atteindra tôt ou tard ses limites et les conséquences n‘épargneront personne. Pour l’amour de ce pays et de son peuple, il urge d’écouter ceux qui savent ce que signifie la paix civile et la stabilité pour un pays », dit-t-il.

    A lire également  Révélations: Thierno Bocoum a démissionné à cause d’une audience avec…

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles