More

    Roundup de Monsanto et cancer : un jury américain fait de nouveau le lien

    Les jurés du tribunal fédéral de San Francisco ont déclaré mardi que le Roundup, l’herbicide à base de glyphosate de Bayer-Monsanto, était un « facteur significatif » dans le déclenchement du cancer d’un plaignant californien, selon France24

    Nouveau revers judiciaire de taille pour le géant agrochimique Bayer (qui a racheté Monsanto l’an dernier) : son produit phare, le désherbant Roundup, à base de glyphosate, a été jugé cancérogène pour la seconde fois, par un jury californien mardi 19 mars lors d’un procès considéré comme « test ». Alors que le Roundup fait l’objet de milliers d’actions en justice aux États-Unis, le groupe allemand dégringolait de plus de 10 % en Bourse mercredi matin.

    A lire également  Infanticide à Louga: Engrossée, une veuve enterre vivant son nouveau-né

    Le procès avait débuté le 25 février dernier : le plaignant, Edwin Hardeman, un septuagénaire retraité, vivant au nord de San Francisco, s’était vu diagnostiquer, en février 2015, un lymphome non hodgkinien et un cancer du système lymphatique, et il avait engagé une action en justice un an plus tard. Durant le procès, il a expliqué à la barre avoir pulvérisé de « grandes quantités » de Roundup pendant plus de 25 ans pour éliminer de sa propriété une plante très urticante, le sumac vénéneux. Et « pas mal de fois », le désherbant s’est retrouvé en contact avec sa peau, a-t-il ajouté.

    A lire également  "Faux billets" à Touba : Un commerçant dépouillé de plus de 6 millions

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles