More

    Rugby : dominée par l’Irlande, la France affrontera la Nouvelle-Zélande en 1/4

    0583aLe rendez-vous de Cardiff entre la France et l’Irlande a été brûlant. Dans la cocotte du Millennium, le XV du Trèfle, annoncé comme le favori, a tenu son rang, dominé (et le mot est faible) les Bleus et conquis une victoire logique (24-9) pour s’assurer la première place de la poule D et retrouver l’Argentine en quarts de finale, dimanche. Pour les vaincus du jour, ce seront les All Blacks la veille, dans cette même enceinte. Les troupes de Philippe Saint-André ont longtemps résisté aux vagues vertes, ont été sauvées par une énorme maladresse de Earls (31e) alors que l’essai lui était offert, mais la sanction est tombée au retour des vestiaires. Implacable.

    C’est d’abord Rob Kearney qui a fissuré le mur bleu (14-9, 51e, voir plus bas), avant que Murray n’aplatisse au pied du matelas des poteaux, en force, après une très longue séquence (21-9, 72e). Si les Bleus ont, dans le premier acte, très bien défendu, n’ont pas tremblé sous les chandelles irlandaises et ont même contesté une touche adverse, ils ont été moins lucides en deuxième période. Et même la mêlée a été pénalisée plusieurs fois en fin de match, au moment où les chants irlandais reprenaient de plus belle. À la pause, les Irlandais ne menaient «que» 9-6 et il y avait de l’espoir pour les coéquipiers de Dusautoir, qui avaient laissé filer 6 points au pied.

    A lire également  Corruption: La Fifa suspend à vie l’ancien président de la GFA

    Et ce d’autant plus que Sexton (25e) et O’Connell (40e) étaient sortis sur blessure (voir plus bas). Mais l’Irlande n’a pas été déstabilisée par ces deux énormes coups durs. Il faut dire qu’avec Iain Henderson en deuxième-ligne pour remplacer O’Connell, le XV du Trèfle n’a pas perdu au change tant le remplaçant a brillé en deuxième période. Cette équipe a fait la fierté des 40 000 fans qui avaient fait le déplacement et ont exulté au coup de sifflet final dans un vacarme assourdissant. Pendant leur tour d’honneur, les Bleus ont pu admirer le spectacle, six jours avant de revenir sur cette pelouse pour des retrouvailles avec les champions du monde en titre. Et cette fois, ce sera une revanche ou une sortie de piste.

    A lire également  TOURNOI UEMOA : LE SÉNÉGAL BAT LA GUINÉE BISSAU ET RETROUVE LE MALI EN FINALE

    lequipe.fr

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles