Saint Louis: La conservation et la gestion du patrimoine en question

Des enseignants chercheurs, experts, universitaires et personnels des institutions africaines francophones ont entamé, mardi, des discussions et échanges sur les programmes d’études en matière de conservation et de gestion du patrimoine mondial culturel, a constaté l’APS.

Organisée par l’université Gaston Berger de Saint-Louis, en collaboration avec le fonds mondial pour le patrimoine (AWHF), UNESCO, la rencontre de trois jours (du 06 au 08 novembre) vise à marquer ‘’une étape importante dans la participation des institutions africaines d’enseignement supérieur pour la mise en œuvre de la convention du patrimoine mondial’’.

L’atelier de partage des universitaires africains et experts permettra, selon les organisateurs, de faciliter ‘’la contribution de ces acteurs au développement du réseau régional des institutions d’enseignement supérieur’’.

Le document de travail de l’atelier, souligne par ailleurs, que les objectifs de la rencontre s’articulent autour de ces questions de patrimoine, en vue de présenter les programmes existants en matière de conservation du patrimoine culturel et naturel en Afrique.

Le but est de constater aussi les questions liées aux réussites et aux défis dans la mise en œuvre de la convention du patrimoine mondial en Afrique.

Commentaires

commentaires